Vingt ans de gym dans le Jura bernois

L’association de gymnastique du Jura bernois souffre du manque de bénévoles. La 20e assemblée ...
Vingt ans de gym dans le Jura bernois

Les délégués de l’Association de gymnastique du Jura bernois étaient réunis samedi à St-Imier

 La relève ne manque pas en gymnastique mais c'est plutôt les moniteurs qui sont rares. Archives: Championnat romand de sociétés de gymnastique

L’association de gymnastique du Jura bernois souffre du manque de bénévoles. La 20e assemblée des déléguées s’est tenue samedi soir à St-Imier. L’organisation, qui est une des plus importante dans la région et qui compte 1500 membres, rencontre quelques problèmes. Les rapports des sections athlétisme et agrès pointent du doigt le manque de moniteurs. Selon le président, « il y a des hauts et des bas » mais il y a toujours de l’engouement pour ce sport. Toutefois Stéphan Grossenbacher indique que, comme dans d’autres sociétés, il faut donner de son temps pour devenir moniteur, surtout qu’il s’agit principalement de bénévolat. Ce n’est donc pas facile, mais le citoyen de Tramelan rappelle qu’il « faut se battre pour les jeunes qui veulent encore pratiquer de la gymnastique ».

 

Changement de présidence

Les fonctions de plusieurs membres du comité ont trouvé preneur samedi soir à St-Imier. C’est Jean-Marie Boillat de Nods qui reprendra la présidence laissée vacante par Stéphan Grossenbacher au 1er janvier 2018. Le citoyen de Tramelan a occupé différents postes dans le comité depuis la fondation de cette organisation faîtière. Il porte un regard positif sur l’évolution de la gymnastique, malgré les difficultés. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus