Des questions sur l’aide sociale bernoise

L’aide sociale du canton de Berne au menu. Anne-Caroline Graber a déposé une interpellation ...
Des questions sur l’aide sociale bernoise

L’UDC Anne-Caroline Graber interpelle le Conseil-exécutif au sujet du taux d’aide sociale trop élevé à son goût dans le canton de Berne

 Anne-Caroline Graber a interpellé le Conseil-exécutif au sujet du taux de l'aide sociale dans le canton de Berne.

L’aide sociale du canton de Berne au menu. Anne-Caroline Graber a déposé une interpellation au Grand Conseil mardi. La députée UDC de la Neuveville se demande pourquoi le niveau de l’aide sociale bernoise est paradoxalement élevé.

Anne-Caroline Graber s’appuie sur des statistiques pour étayer son interpellation à laquelle devra répondre le Conseil-exécutif. L’agrarienne mentionne que le taux d’aide sociale du canton de Berne est le 5e plus élevé de Suisse. La députée estime qu’il devrait se trouver aux alentours de la 15e ou 16e place, si on prend en compte le commentaire de l’Office fédéral de la statistique. L’OFS avait indiqué les principaux facteurs de l’ampleur et des coûts de l’aide sociale qui sont le degré d’urbanisation, le taux de chômage, la proportion de la population étrangère, la proportion des familles monoparentales et l’indicateur conjoncturel de divortialité. « Selon ces critères qui semblent irréfutables, le taux d’aide sociale du canton de Berne devrait être plus bas que celui de la majorité des cantons de notre pays », mentionne la députée UDC en évoquant que ces taux sont plus favorables sur le sol bernois que dans la majorité des autres cantons suisses. /jeb


Actualisé le

 

Actualités suivantes