Berne contre une stratégie cantonale sur le climat

Le Conseil-exécutif estime que les mesures prises actuellement pour lutter contre le réchauffement ...
Berne contre une stratégie cantonale sur le climat

Le Conseil-exécutif estime que les mesures prises actuellement pour lutter contre le réchauffement climatique sont suffisantes, voire plus efficaces que celles proposées par deux députés Verts

Thermomètre,température,réchauffement,climat,climatique. (Photo: ldd) L'Accord de Paris vise à contenir le réchauffement climatique nettement en dessous de 2°C. (Photo: ldd)

Le canton de Berne se préoccupe du changement climatique, mais il ne veut pas élaborer une stratégie globale sur le sujet. Dans sa réponse à une motion déposée par deux députés Verts alémaniques, il indique que sa politique actuelle en la matière est juste et qu’elle a fait ses preuves dans la pratique. Les élus écologistes demandent une stratégie cantonale d’adaptation aux changements climatiques qui s’aligne sur l’Accord de Paris sur le climat. Elle concernerait notamment la prévention de la santé, des systèmes d’alerte canicule, l’aménagement du territoire, les transports et l’alimentation en eau et en électricité.

 

Stratégie sectorielle sous surveillance

Le Conseil-exécutif a conscience que cette thématique est prioritaire pour le canton de Berne, une région plus touchée que la moyenne par les effets du réchauffement climatique. Il rappelle néanmoins que de nombreuses mesures ont déjà été prises en ce sens, par le biais de stratégies sectorielles ciblées, et qu’une stratégie cantonale n’apporterait rien de plus. Il reconnaît en revanche la nécessité d’examiner avec un œil critique le dispositif actuel, et de l’adapter à l’échelle régionale en cas de besoin. Il recommande donc au Grand Conseil d’adopter ce point sous forme de postulat.

 

Méthodes actuelles plus efficaces

Le gouvernement bernois rejette en revanche l’idée d’un plan cantonal pour réduire l’émission de gaz à effet de serre. Selon lui, il est plus efficace de prendre en compte systématiquement la protection du climat dans les processus actuels en matière de stratégie et de planification. Là encore, des mesures sont intégrées dans les stratégies sectorielles, par exemple dans les domaines de la mobilité ou de l’énergie des bâtiments. Le dernier mot reviendra au Grand Conseil. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus