Le Château de Porrentruy se découvre une cellule supplémentaire

Les archéologues ont mis au jour un cachot du 18e siècle situé dans les anciens remparts du ...
Le Château de Porrentruy se découvre une cellule supplémentaire

Les archéologues ont mis au jour un cachot du 18e siècle situé dans les anciens remparts du Château

ancienne prison château de Porrentruy Les archéologues ont découvert une pièce enfouie depuis deux siècles sous l'esplanade du Château de Porrentruy. (photo Jura.ch)

Les découvertes se succèdent dans le cadre des travaux de réfection de l’esplanade du Château de Porrentruy. Après la mise au jour de munitions de catapulte au mois d’octobre, les archéologues du service cantonal ont découvert fin novembre un petit local de 20 mètres carrés enfoui depuis deux siècles. Quasiment intacte hormis quelques remblais qui bouchaient l’entrée, les chercheurs ont pu pénétrer dans la pièce sans encombre et déterminer son utilisation.

Le lieu a subi de nombreuses transformations au cours du temps mais la présence de deux meurtrières donnant sur la vieille ville a permis d’établir sa vocation militaire. Au cours du 18e siècle cependant, ces meurtrières ont été condamnées et le poste de garde est alors devenu une prison, comme en atteste un plan de l’architecte Pierre-Adrien Paris datant de 1776 conservé à la bibliothèque municipale de Besançon.

 

Que faire de cet espace ?

La question de l’aménagement de cette pièce reste encore en suspens. Selon Robert Fellner, archéologue cantonal, le cachot pourrait simplement être remblayé afin de rendre à la place son aspect d’origine. Une seconde solution serait le réaménagement de l'ancien accès piéton liant la cour du Château à la vieille ville. « Mais cette décision qui engendrerait d’importants coûts appartient à la ville de Porrentruy » conclut-il. /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus