Moins de bénéficiaires à l’aide sociale en 2016

Le taux d’aide sociale diminue dans le canton de Berne. La Direction de la santé publique et ...
Moins de bénéficiaires à l’aide sociale en 2016

Dans le canton de Berne, 243 personnes de moins ont bénéficié de l’aide sociale en 2016. Les coûts ont augmenté de près de 2%, mais restent stables si on considère les dernières années.

Le taux d’aide sociale diminue dans le canton de Berne. La Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne a publié mardi son rapport sur les chiffres de l’aide sociale. Le taux a légèrement faibli de 4,64% à 4,58% en 2016. En tout, ce sont 243 personnes de moins qui ont bénéficié de l’aide sociale par rapport à l’année précédente. Dans le Jura bernois, ce nombre est resté stable, avec un bénéficiaire de plus l’an dernier. Quant aux coûts, ils ont atteint 459 millions de francs et augmenté de près de 2% par rapport à 2015.

 

De multiples défis

L’évolution du marché du travail constitue toujours un important défi pour les personnes peu qualifiées qui ont du mal à trouver un emploi. La réinsertion des personnes de plus de 50 ans qui ont perdu leur travail pose également un problème central. Les statistiques fédérales montrent bien que la part de bénéficiaires de l’aide sociale âgés de 46 à 64 ans n’a fait qu’augmenter au cours des neuf dernières années.

Autre défi : l’accueil d’immigrés. Tous ne disposent pas des connaissances nécessaires pour intégrer rapidement le marché du travail. La Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale s’est donc fixé comme objectif d’améliorer le taux d’insertion professionnelle de ces personnes, un but qui ne pourra être atteint que si le secteur économique propose davantage d’emplois non qualifiés.

 

Des mesures à prendre

Concernant les coûts, ils ont donc augmenté de 2%. Mais si l’on prend en compte les dernières années, ils sont restés à un niveau élevé, plus ou moins stable. La SAP indique que les efforts entrepris pour accroître l’efficience ont contribué à ce résultat. Selon la Direction, des mesures supplémentaires doivent être prises pour éviter de nouvelles hausses, elle précise que la révision partielle de la loi sur l’aide sociale va dans ce sens. Celle-ci doit encore être examinée par le Grand Conseil en deuxième lecture. La gauche a déjà annoncé qu’elle pourrait lancer un référendum pour contrer les coupes prévues. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus