Vers une collecte nationale des briques à boisson

Les berlingots terminent la plupart du temps leur vie à la poubelle, faute de possibilité de ...
Vers une collecte nationale des briques à boisson

Les berlingots terminent la plupart du temps leur vie à la poubelle, faute de possibilité de recyclage. L’Association suisse Briques à boissons espère instaurer une collecte nationale en 2018. A Porrentruy, un élu Verts a déposé un postulat visant une démarche communale

Recyclage briques à boissons photo: www.briquesaboissons.ch

Qu’elles contiennent du lait, du jus d’orange ou encore du thé froid : les briques à boissons terminent la plupart du temps leur vie à la poubelle, avec les déchets ordinaires. Une association se démène pourtant depuis une dizaine d’années à l’échelle nationale pour que tous les berlingots soient recyclés au même titre que le PET, le verre ou encore l’aluminium. « Actuellement, il n’y a pas de base légale en Suisse qui régit le recyclage des briques à boisson. Des démarches privées et volontaires existent dans certaines entreprises et communes, globalement plutôt en Suisse allemande », indique Simone Alabor de l’association Briques à boissons. La chaîne de magasins Aldi recycle également les berlingots. La collecte a d’ailleurs été étendue à la Suisse romande cette année.

 

Volonté politique des Verts à Porrentruy

Dans la région, le seul endroit où l’on peut recycler ses briques à boissons est chez Aldi. Mais cela pourrait peut-être évoluer prochainement. À Porrentruy, le conseiller de ville Verts Jean-Pierre Cafiso a dernièrement déposé un postulat en ce sens. Une requête qui espère répondre à une demande de la population pour des raisons écologiques et économiques, selon l’élu bruntrutain. « La mise en place serait par ailleurs facile. Nous avons déjà des centres de recyclage, il suffit de rajouter une benne. Il faudra également prendre contact avec l’association qui recycle les briques », note Jean-Pierre Cafiso.

 

Négociations en cours

La démarche politique est saluée par l’association. De son côté, ses membres sont en train de négocier avec les différents partenaires pour instaurer une collecte nationale. « De récentes avancées technologiques devraient nous permettre d'y parvenir plus rapidement. Il est désormais possible de recycler les briques à boissons avec les bouteilles en plastique, ce qui n’était pas envisageable par le passé. Ceci devrait simplifier le tri et ainsi convaincre les acteurs », explique Simone Alabor. L’Association Briques à boissons espère instaurer une collecte nationale des berlingots dans le courant de l’année 2018. /afa


Actualisé le

 

Actualités suivantes