Pierre-Alain Droz blanchi face à Maxime Zuber

Le Tribunal de Bienne estime que Pierre-Alain Droz ne s'est pas rendu coupable d'injures, de ...
Pierre-Alain Droz blanchi face à Maxime Zuber

Le Tribunal de Bienne estime que Pierre-Alain Droz ne s'est pas rendu coupable d'injures, de calomnie et de menaces en envoyant des messages à Maxime Zuber où il le traitait notamment de "Calife du Califat de Moutier". Un recours contre cette décision est très probable

Pierre-Alain Droz Pierre-Alain Droz a été libéré des accusations portées à son encontre. (Photo: archives)

La justice innocente Pierre-Alain Droz dans une affaire qui l’opposait à Maxime Zuber. L’ancien maire de Moutier avait porté plainte pénale contre le Conseiller de ville prévôtois suite à une série de messages envoyés sur son téléphone de fonction en 2015.

Pierre-Alain Droz qualifiait notamment Maxime Zuber de « Calife du Califat de Moutier », laissant entendre, selon l’acte d’accusation, que le maire prévôtois avait un comportement comparable aux chefs de l’Etat islamique. L’élu UDC, dans un autre message, évoquait une postulation professionnelle de Maxime Zuber et les conséquences qu’elle pourrait avoir sur sa santé psychologique. Suite à la plainte déposée par l’ancien maire de Moutier, le Ministère public accusait Pierre-Alain Droz d’injures, de calomnie et de menaces, notamment.

Le procureur n’a pas été suivi par la juge en charge du dossier qui a déclaré le prévenu non-coupable. Le Conseiller de ville prévôtois est donc libéré des accusations portées à son encontre. Les frais de procédure de 2'700 francs seront mis à la charge de Maxime Zuber. Il devra par ailleurs verser une indemnité de 5’700 francs à Pierre-Alain Droz pour les dépenses occasionnées.

Selon nos informations, l’affaire est désormais dans les mains de l’avocat de la partie plaignante. Un jugement écrit a été demandé et un recours devant une instance supérieure sera très probablement déposé. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus