Mécontent, un Tramelot déplace son entreprise à Fribourg

Roland Geiser dénonce le traitement qui lui a été réservé par la commune de Tramelan en lien ...
Mécontent, un Tramelot déplace son entreprise à Fribourg

Roland Geiser dénonce le traitement qui lui a été réservé par la commune de Tramelan en lien avec sa station de lavage aux Reussilles. Il a décidé pour protester de déplacer son entreprise dans le canton de Fribourg

Incendie aux Reussilles En mai 2012, la charpenterie et la station-service avaient été détruites par un incendie. (Image: archives)

Une missive adressée au Conseil municipal de Tramelan afin de décharger son sac. Roland Geiser dénonce une attitude contre-productive et d’opposition permanente de la commune. Le litige concerne sa station de lavage aux Reussilles.

Il a essuyé cette année un nouveau refus de prolongation de ses heures d’ouverture. Il reproche aux autorités tramelotes d’avoir en 2010 déjà préavisé son projet de station de lavage négativement et de lui avoir mis des bâtons dans les roues. Roland Geiser estime que les heures d’ouverture de sa station, c’est-à-dire 6h du matin – 20h du soir, ne sont « pas en adéquation avec l’époque ».

De plus, il dénonce le traitement qui lui a été réservé suite à l’incendie qu’a subi son bien en 2012. Selon Roland Geiser, le rapport de police stipule qu’il y a 50% de chance pour que la station ait été victime d’un acte criminel. Le propriétaire demande à la commune d’intervenir dans cette histoire. « Elle a simplement laissé tomber cette affaire suite au rapport de police qui a classé le cas ». En attendant, il promet une prime de 20'000 francs à qui lui permettra de trouver un potentiel coupable.

 

Entreprise déplacée

Par dépit et frustration, Roland Geiser a décidé de déplacer son entreprise « RG immob SA », anciennement « Rudolf Geiser Charpente SA », dans le canton de Fribourg. Elle était présente depuis 60 ans à Tramelan. « Je préfère payer mes contributions dans un endroit qui soutien ses investisseurs et vise le développement économique », conclut Roland Geiser.

De son côté, la commune de Tramelan par l’entremise de son maire n’a pas souhaité prendre position sur le sujet. Le dossier sera traité lors de la prochaine séance du Conseil municipal. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus