Le législatif de Moutier aura accès aux recours

Le Conseil municipal a décidé d'accéder à une demande du conseiller de ville PSA Valentin Zuber ...
Le législatif de Moutier aura accès aux recours

Le Conseil municipal a décidé d'accéder à une demande du conseiller de ville PSA Valentin Zuber concernant les recours déposés contre le vote communaliste, dans un souci de transparence. Le maire, Marcel Winistoerfer, évoque aussi les défis à relever en 2018

   Le Conseil municipal a présenté ses dernières décisions vendredi à l'Hôtel de ville

Le Conseil municipal de Moutier joue la carte de la transparence. Il a pris la décision d’autoriser les conseillers de ville prévôtois à consulter les recours qui ont été déposés contre le vote du 18 juin sur l’appartenance cantonale de la commune. Il accède ainsi à une demande faite par le PSA Valentin Zuber, membre du législatif. Le maire de Moutier, Marcel Winistoerfer, l’a fait savoir ce matin suite à une question d’un confrère du Quotidien jurassien.

« Le Conseil municipal a dû organiser le vote, il doit aussi rendre des comptes au Conseil de ville. Nous avons écrit à la Préfecture du Jura bernois début novembre pour savoir si nous pouvions prendre cette décision, mais nous n’avons même pas reçu d’accusé de réception. Nous en avons donc conclu que cette démarche ne posait pas de problème juridique », précise le maire.

Que pourront faire les conseillers de ville qui auront accès au recours ? « Le courrier que leur a été envoyé ne mentionne pas de clause de confidentialité. C’est à eux d’imaginer ce qu’ils ont comme droit, sachant que le législatif est un organe politique et que cette autorisation reste interne au Conseil de ville. En principe, les élus sont assez grands pour savoir ce qu’ils peuvent faire de ces informations », répond Marcel Winistoerfer.

Il précise encore que si un élu est incriminé par un recours, il doit aussi pouvoir mettre en place une stratégie et organiser sa défense : « c’est la moindre des choses », conclut le maire.

 

Année 2018 chargée

Après une année 2017 marquée par le choix de rejoindre le canton du Jura, Moutier aura une année toute aussi chargée en 2018. Il sera notamment question du référendum déposé contre le budget communal. Les citoyens devront dire le 4 mars s’ils acceptent la planification financière proposée par le Conseil municipal. Un refus compliquerait la gestion de la commune, qui ne pourrait procéder qu’aux dépenses indispensables et devrait proposer un nouveau budget avant les vacances d’été.

Le maire de Moutier évoque aussi le début des travaux pour le transfert de Moutier dans le Jura : « ce sera une période captivante, je me réjouis d’entrer dans le vif du sujet, il y aura bien matière à travailler ».

A cela s’ajoutent encore les élections communales fin novembre : « c’est comme d’habitude, il faudra convaincre aussi et on espère que ça se passera bien. Ce sont de beaux défis ». Quant à savoir si Marcel Winistoerfer briguera un nouveau mandat à la mairie, il admet y réfléchir après une année très gratifiante, mais ne donnera une réponse qu’après les vacances d’été. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus