Blanc ou vert pour Noël ?

Noël avec de la neige: le fantasme est tenace mais ne représente pas partout une réalité. Météo ...
Blanc ou vert pour Noël ?

Noël avec de la neige: le fantasme est tenace mais ne représente pas partout une réalité. Météo Suisse a publié ses statistiques sur le sujet

Neige qui fond La neige a perdu en quantité depuis la fin de semaine. (Image: archives)

Pour ceux qui aiment l’or blanc à Noël, c’est la soupe à la grimace du côté de Lugano. Les Tessinois n’ont connu que sept fêtes blanches depuis 1931. Il s’agit des moins bien lotis de Suisse avec un ratio de 1 sur 12.

À l’autre extrême, on trouve la localité d’Arosa dans les Grisons. À 1880 mètres, plus facile de voir les flocons. Effectivement, puisque depuis 60 ans, les trois jours de fêtes ont à chaque fois accueilli la neige, quoique de justesse entre 2014 et 2016.

Dans nos régions, la ville de Berne enregistre une année sur quatre un Noël blanc pendant trois jours. À Neuchâtel, c’est seulement un sur onze. Quant à Delémont, Météo Suisse ne le précise pas.

 

Un rengaine

L'absence de Noëls blancs est une sempiternelle rengaine, fait remarquer Météo Suisse. Déjà à Lucerne, de 1911 à 1914, une note météorologique remarquait ceci : « Les véritables froids hivernaux et la neige ont quasiment disparu du calendrier en décembre ». On y lit également qu'aucun poème de Noël parlant de froid, neige ou glace ne saurait plus convenir.

Cette année, dans les régions de plaine, Noël sera vert alors que sur les hauteurs, la blancheur a persisté. La faute à une augmentation de chaleur en fin de semaine et à la pluie qui est tombée. Elle a fait disparaître le manteau neigeux à basse altitude. /ats+jrg


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus