Eleanor, dix fois moins dévastatrice que Lothar

La tempête Eleanor a causé beaucoup moins de dégâts dans les forêts que Lothar en 1999. La ...
Eleanor, dix fois moins dévastatrice que Lothar

La tempête qui a traversé la Suisse le 3 janvier a causé moins d’un dixième des dégâts subis il y a presque 20 ans dans le canton de Berne

Un arbre sur la route entre Fornet-Dessous et Bellelay

La tempête Eleanor a causé beaucoup moins de dégâts dans les forêts que Lothar en 1999. La direction de l’économie publique du canton de Berne a fait part mardi de ses estimations. La tempête, qui a traversé la Suisse le 3 janvier, a couché quelques 400 000 m3 de bois dans le canton. Les rafales d’Eleanor ont atteint 180 km/h. La majeure partie des dégâts consistent en des chutes ou des casses d’arbres isolés. Les régions les plus touchées ont été les Préalpes et le Plateau.

 

Sécurité avant tout pour le déblaiement

L’Office des forêts du canton de Berne et l’association Propriétaires de forêts bernois ont procédé à une évaluation conjointe de la situation et conseillent aux propriétaires forestiers de faire le point sur les dommages subis avant de contacter leurs organisations régionales. Et surtout, de ne pas prendre de risques. Des démarches seront prises pour protéger les forêts des dommages causés par la tempête. Les coupes de bois ordinaires seront reportées, et les besoins comblés avec les arbres déjà couchés. Il faudra aussi rapidement évacuer les sapins abîmés, pour éviter la prolifération de bostryches.

Les travaux de déblaiement prendront du temps et nécessiteront parfois l’utilisation de gros engins. Les autorités recommandent enfin à la population d’éviter les forêts endommagées et de respecter les interdictions d’accès. Les forestiers de triage et les spécialistes des organisations de commercialisation du bois sont à la disposition des propriétaires forestiers pour les conseiller. /sca+comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus