Panique chez les évadés fiscaux

Les évadés fiscaux bernois n'ont jamais été aussi nombreux à se dénoncer, avec plus de 4'500 ...
Panique chez les évadés fiscaux

Les évadés fiscaux bernois n'ont jamais été aussi nombreux à se dénoncer, avec plus de 4'500 cas l'an dernier. La fin prochaine des amnisties et l'échange automatique d'informations sont à l'origine de cette hausse massive

Les contribuables bernois recevront leur déclaration d'impôts d'ici le 2 février. (Photo: ldd) Les contribuables bernois recevront leur déclaration d'impôts d'ici le 2 février. (Photo: ldd)

Les dénonciations spontanées auprès du fisc bernois explosent. Avec 4'550 annonces de comptes non déclarés, elles ont quadruplé l’an passé par rapport à 2016, qui était déjà une année record. L’intendance des impôts l’a fait savoir jeudi lors d’une conférence de presse à Berne.

 

Pressés par le temps

Ce sursaut de bonne conscience était attendu. Les personnes qui possèdent des valeurs non déclarées à l’étranger ou qui y réalisent des revenus que le fisc bernois ignore ont jusqu’au 30 septembre pour se mettre en règle sans punition. Passé ce délai, elles s’exposeront à des sanctions pénales. Les dénonciations spontanées ne peuvent se faire qu’une fois dans une vie et donnent lieu à un rappel d’impôt rétroactif sur une période de 10 ans au maximum. Pour bénéficier de cette amnistie, il faut toutefois que le cas ne soit pas encore connu du canton de Berne.

 

Des évasions de plus en plus difficiles

Le risque de se faire attraper devient d’autant plus grand qu’à compter de cette année, les autorités fiscales bernoises obtiendront automatiquement des renseignements sur les comptes non déclarés ouverts à l’étranger. Ces échanges s’inscrivent dans un plan mondial de lutte contre l’évasion fiscale. Avec cette pression supplémentaire, les dénonciations ont été massives, ce qui a permis au canton de Berne de récupérer plus de 20 millions de francs l’an dernier.

 

Déclarations en ligne pour bientôt

En ce qui concerne les déclarations d’impôts à venir, elles seront envoyées à 650'000 contribuables d’ici le 2 février et devront être remplies avant le 15 mars pour les salariés et avant le 15 mai pour les indépendants. L’intendance des impôts a aussi confirmé qu’il devrait être bientôt possible de valider ses documents sur Internet et de télécharger directement les justificatifs. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus