« Moutier-Résiste » ne lâchera rien

Une nouvelle association entend utiliser tous les moyens possibles pour que Moutier reste bernoise ...
« Moutier-Résiste » ne lâchera rien

Une nouvelle association entend utiliser tous les moyens possibles pour que Moutier reste bernoise

 Le résultat du vote du 18 juin 2017 n'a pas fini de faire des remous. Le résultat du vote du 18 juin 2017 n'a pas fini de faire des remous. (Photo: archives)

Des Prévôtois opposés à rejoindre le canton du Jura ne baissent pas les bras. Ils ont annoncé jeudi dans un communiqué la création d’une association baptisée « Moutier-Résiste ». Elle se fixe pour but « d’utiliser tous les moyens politiques et juridiques qui contribueront au maintien de la ville de Moutier dans le Jura bernois ». Elle se dit ouverte à tous les Prévôtois et qui partagent cette vision et accueillera des sympathisants de l’extérieur en qualité de membres de soutien. L’association veut « créer un mouvement visible et crédible », mais sa manière de procéder étonne. L'analyse d'Alexandre Steiner:

Visibilité et crédibilité ne riment pas avec anonymat. Pourtant le communiqué transmis par la nouvelle association ne porte aucune signature. Nous avons donc cherché à identifier les membres qui la composent. Finalement, nous sommes parvenus à trouver un membre du comité en la personne d’André Doriot, qui a accepté de répondre à nos questions par écrit.

L’association qui compte une soixantaine de personnes agira « principalement par voie de presse et par courriers personnels ». Quant à d’éventuelles actions, « il est prématuré d’en parler maintenant ». Le comité se compose actuellement de cinq membres qui pilotent une association citoyenne et non politique. Quant au programme de « Moutier-Résiste », il est aussi trop tôt pour en parler. André Doriot affirme toutefois sa conviction que Moutier pourrait rester bernoise.

En ce qui concerne cet étonnant anonymat, notre interlocuteur précise que l’association « a été créée mercredi soir et est actuellement en phase de consolidation », avant de nous inviter à faire preuve de patience. Une conférence de presse à venir devrait faire la lumière sur nos interrogations, qui restent, il faut l’avouer, nombreuses. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes