Une rixe réglée à coups de couteau devant la justice

Une affaire de coups de couteau occupe le Tribunal de Bienne depuis mardi
Une rixe réglée à coups de couteau devant la justice

Une affaire de coups de couteau occupe le Tribunal de Bienne depuis mardi. Le prévenu est inculpé de tentative de lésions corporelles graves et rixe. Le verdict sera rendu mercredi

   L'audience se poursuivi mardi après-midi avec les plaidoiries des avocats. (Photo: archives).

Le Tribunal de Bienne se penche mardi sur une bagarre qui s’est terminée par des coups de couteau. Les faits, qui se sont déroulés à l’extérieur d’une discothèque à proximité de la place centrale, remontent à octobre 2015. Le prévenu est inculpé de tentative de lésions corporelles graves et rixe et d’infraction à la Loi sur les stupéfiants.

Tout a commencé à l’intérieur de l’établissement. La petite amie de l’accusé a reconnu un jeune qui lui aurait volé de l’argent. Les deux lui mettent alors deux gifles. Énervé, le jeune est allé chercher un ami afin que tous puissent discuter : « je voulais expliquer que je ne les avais pas volés mais il n’y a même  pas eu de conversation, ça a chauffé trop vite ».

Une fois à l’extérieur, la situation a dégénéré. Les souvenirs des trois hommes présents mardi matin au tribunal sont assez flous. Tous étaient sous l’effet de l’alcool. L’accusé avait aussi consommé de la drogue et des médicaments. Ce résidant des Montagnes neuchâteloises affirme avoir été étranglé par la victime. Muni d’un couteau il aurait donc visé son épaule en lui infligeant un coup de couteau puis deux autres à l’arrière de la tête pour qu’il le lâche. L’ami de la victime s’est aussi vu assener un coup.

A ce jour, les deux plaignants ne présentent pas de séquelles. Le prévenu qui comparaît libre après avoir environ deux mois de détention admet partiellement les faits, tout en se disant aussi victime de cette affaire : « J’ai bien sûr donné les coups de couteau, je suis donc responsable, mais il faut voir toute la bagarre. Ils étaient agressifs et remplis de haine. Je me suis senti impuissant. »

 

Plantation de chanvre

Le prévenu, est aussi accusé d’infractions à la Loi sur les stupéfiants. Ce ressortissant suisse conteste avoir cultivé 170 plants de cannabis.Le verdict sera rendu mercredi. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus