L'auteur des coups de couteau reconnu coupable

Le tribunal de Bienne a rendu mercredi son verdict dans l’affaire des coups de couteau
L'auteur des coups de couteau reconnu coupable

Le tribunal de Bienne a rendu mercredi son verdict dans l’affaire des coups de couteau. Les faits s’étaient déroulés en octobre 2015 à l’extérieur d’une discothèque du centre-ville de Bienne

 La justice a rendu le verdict mercredi

Le tribunal de Bienne a rendu mercredi son verdict dans l’affaire des coups de couteau. Les faits s’étaient déroulés en octobre 2015 à l’extérieur d’une discothèque du centre-ville de Bienne

La justice a tranché. Le prévenu qui était inculpé de tentative de lésions corporelles graves et rixe ainsi que d’infraction à la Loi sur les stupéfiants a été reconnu coupable. Les faits pour lesquels il a été jugé remontent à octobre 2015. Une bagarre entre des jeunes qui se connaissaient à l’extérieur d’une discothèque du centre-ville de Bienne s’est était soldée par des coups de couteaux blessant les deux parties plaignantes et l’auteur des coups lui-même.

Le tribunal a condamné ce ressortissant suisse à 24 mois de prison avec sursis. Cet habitant des Montagnes neuchâteloises a été reconnu coupable de délit manqué de lésions corporelles graves par dol éventuel et de lésions corporelles simples qualifiées. Le Ministère public avait requis 40 mois de prison ferme.

Il a aussi été condamné à une peine de 75 jours amende avec sursis pour infraction grave à la loi sur les stupéfiants. Le jeune homme a en revanche été libéré de la prévention de rixe. Pour le président du tribunal, Maurice Paronitti, cette affaire a fait l’objet d’une flambée de violence lamentable et stupide à mettre sous l’effet de la drogue et de l’alcool. « Il n’est pas acceptable que le coupable n’ait pas renoncé à l’acte en question. Il aurait pu éviter cette escalade. Son mobile était égoïste et les moyens utilisés pour contrer cette bagarre complètement disproportionnés aux circonstances, ce qui exclut la légitime défense.

Les deux parties plaignantes également impliquées dans la bagarre avaient déjà été condamnés par ordonnance pénale. Elles avaient écopé de jours-amende. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus