Un drapeau jurassien qui agace le PLR prévôtois

Le Parti libéral radical prévôtois demande le retrait du drapeau jurassien qui flotte sur l'Hôtel ...
Un drapeau jurassien qui agace le PLR prévôtois

Le Parti libéral radical prévôtois demande le retrait du drapeau jurassien qui flotte sur l'Hôtel de ville de Moutier, au nom du respect des convictions politiques de chacun

Le drapeau Jurassien est réapparu sur l'Hôtel de Ville de Moutier à l'issue du vote du 18 juin 2017, avant d'être positionné au sommet du bâtiment, à côté du drapeau suisse. (Photo: archives) Le drapeau Jurassien est réapparu sur l'Hôtel de Ville de Moutier à l'issue du vote du 18 juin 2017, avant d'être positionné au sommet du bâtiment, à côté du drapeau suisse. (Photo: archives)

Cachez ce drapeau que l’on ne saurait voir : le PLR de Moutier ne veut plus voir flotter l’étendard jurassien sur l’Hôtel de Ville de la commune. Dans une motion urgente jeudi au Conseil de ville, le parti juge cette situation « inadmissible ». Il rappelle que ce bâtiment est celui « des Prévôtoises et des Prévôtois qui doivent tous être respectés, quelles que soient leurs convictions politiques ». Le PLR ajoute que si le « non » au Jura l’avait emporté le 18 juin, le camp autonomiste « n’aurait pas toléré qu’un drapeau bernois flotte sur l’édifice ». Et de rappeler que jusqu'à son transfert effectif, la ville de Moutier reste bernoise.

 

Maire ouvert à la discussion

L’étendard jurassien avait été retiré de l'Hôtel de ville pendant plusieurs années avant de réapparaître à l’issue du vote sur l’appartenance cantonale de Moutier. Contacté jeudi après-midi, le maire de Moutier Marcel Winistoerfer « ne voit pas tellement pourquoi ça a autant d’importance que ça que ce drapeau soit sur là ou pas, mais si ça dérange autant que ces personnes le pensent, nous sommes ouverts à discuter ». Le maire refuse en revanche de répondre à « des injonctions de la part de personnes qui croient bon d’interpeller le Conseil municipal à tout va ». Si la présence ou non de ce drapeau n’a pas vraiment d’importance, pourquoi doit-il rester ? « C’est mon avis, pas celui du Conseil municipal », répond Marcel Winistoerfer. Il ajoute que les autorités proposeront le 26 février au Conseil de ville de créer une commission pour promouvoir le vivre ensemble à Moutier. Elle pourrait étudier cette question. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus