Le déménagement de la prison de Bienne à nouveau d'actualité

Le bâtiment ne répond plus aux exigences et il vaudrait mieux en construire un nouveau, selon ...
Le déménagement de la prison de Bienne à nouveau d'actualité

Le bâtiment ne répond plus aux exigences et il vaudrait mieux en construire un nouveau, selon la nouvelle Stratégie de l'exécution judiciaire du canton de Berne

photo: canton de Berne Le canton de Berne évoque la possibilité de construire une nouvelle prison à Bienne, sur un autre site. (Photo: canton de Berne)

Déplacer la prison régionale de Bienne et maintenir celle de Moutier en état jusqu’au transfert de la ville dans le Jura : ce sont deux des axes de développés dans la nouvelle stratégie bernoise de l’exécution judiciaire dévoilée lundi. Elle s’étale sur quinze ans et prévoit l’assainissement et la modernisation des établissements d’exécution judiciaire. Le canton de Berne entend ainsi mieux répondre aux exigences en matière d’exécution des peines et mesures.

 

Des infrastructures peu évolutives

Ces exigences ont considérablement augmenté ces dernières années, si bien que d’importants travaux sont devenus nécessaires. Pour certains sites, comme Bienne, il est même question de trouver un nouvel emplacement, car les infrastructures actuelles n’offrent que peu ou pas de possibilités d’évolution. Cette éventualité avait déjà été été évoquée il y a quelques années avant d'être suspendue en 2016. La prison de Moutier, elle, ne figure plus dans la nouvelle stratégie en raison du changement de canton à venir. Berne devra par contre tenir compte de la perte de places de détentions que cela entraînera. Au total, le canton devra créer 200 place d’exécution judiciaire d’ici 2032. Il est aussi prévu de séparer les différentes formes d’exécution des peines afin d’éviter les mixités de mandats.

 

Un statu quo à éviter

La Direction de la police et des affaires militaires propose plusieurs scénarios pour atteindre ses objectifs. Elle estime toutefois que se contenter des structures actuelles n’est pas une option. Cela coûterait 300 millions de francs sans apporter réelles amélioration. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus