MOICMOI, stop aux normes sociales de minceur

Près de deux adolescents sur trois ne sont pas satisfaits de leur corps en 2017 en Suisse romande ...
MOICMOI, stop aux normes sociales de minceur

Près de deux adolescents sur trois ne sont pas satisfaits de leur corps en 2017 en Suisse romande. Lancé il y a deux ans par la Fondation O2 basée dans le Jura, le programme de prévention MOICMOI arrive au terme de sa phase pilote

(Image : moicmoi.ch) Le programme MOICMOI a été lancé en 2016 par la Fondation O2 dans les écoles jurassiennes (Image : moicmoi.ch) Le programme MOICMOI a été lancé en 2016 par la Fondation O2 dans les écoles jurassiennes

Deux tiers des adolescents suisses estiment qu’ils n’ont pas un corps idéal. Cette perception de soi peut devenir problématique. Ce désir de modifier son corps conduit à adopter un comportement dangereux pour la santé. Raison pour laquelle la Fondation O2, basée à Delémont dans le Jura, a lancé un programme de prévention intitulé MOICMOI en 2016. Ce programme est pour l’instant développé dans les écoles jurassiennes et valaisannes. C’est un outil pédagogique qui aide notamment à reconnaître l’influence des modèles de beauté et agit au niveau du renforcement positif. Mercredi, une journée de conférences sur la thématique "boîte à outils pour prendre soin de soi et des élèves" s'est déroulée à Tramelan. Les retours des enseignants et des professionnels permettent de tirer un bilan positif du programme de prévention de MOICMOI. 

Une nouvelle version du programme de prévention comprenant les remarques des professeurs sera proposée aux cantons du Jura et du Valais dès la rentrée 2018. Des contacts ont également été établis avec d’autres cantons romands. Pour l’instant, pas de programme prévu dans les écoles du Jura bernois mais la Fondation O2 reste ouverte à la collaboration avec le canton de Berne. /eso


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus