L’UDC aux devants de l’après-Moutier

Plusieurs questions devront être réglées dans le cadre du départ de Moutier dans le canton ...
L’UDC aux devants de l’après-Moutier

Plusieurs questions devront être réglées dans le cadre du départ de Moutier dans le canton du Jura. L’UDC du Jura bernois a déposé quatre interventions parlementaires à ce sujet

Dans une motion, Roland Benoit propose de transformer le Foyer d'éducation de Prêles en prison Dans une motion, Roland Benoit propose de transformer le Foyer d'éducation de Prêles en prison

L’UDC du Jura bernois se penche sur l’après-Moutier. Le parti agrarien a récemment déposé quatre interventions parlementaires au Grand Conseil bernois. Toutes en lien avec les suites du 18 juin.

Roland Benoit a notamment rédigé une motion intitulée « Relocaliser des emplois pénitentiaires dans le Jura bernois ». Dans son texte, il demande au Conseil-exécutif d’élaborer un projet d’établissement pénitentiaire dans le Jura bernois et propose de transformer l’ancien Foyer d’éducation de Prêles en prison. Il explique que d’une part, Berne devra arrêter d’envoyer des détenus à Moutier après le transfert dans le Jura, et de l’autre, la prison de Bienne, plus aux normes, doit être remplacée. Pour l’élu, la solution serait d’utiliser le Foyer de Prêles, actuellement vide, qui est déjà en partie adapté à la détention. Il évoque par ailleurs la possibilité de localiser une nouvelle prison dans le Bas-Vallon.

 

Les collaborations intercommunales en question

De son côté, Anne-Caroline Graber a déposé une interpellation concernant les futures collaborations communales et les éventuels déménagements d’entreprises. La député de La Neuveville demande au Conseil-exécutif s’il entend aider les communes à réorganiser leurs collaborations, et s’il a déjà arrêté une stratégie scolaire, afin que les élèves puissent continuer à fréquenter les mêmes écoles, même après le déplacement de la frontière cantonale. Anne-Caroline Graber demande par ailleurs au gouvernement s’il prévoit de donner un coup de pouce aux entreprises et institutions privées, qui souhaitent déplacer leur siège pour rester dans le canton de Berne.

Enfin, deux postulats ont été déposés. Le premier, d’Etienne Klopfenstein, vise à conserver les témoins de l’histoire prévôtoise. Il propose au Conseil-exécutif d’inscrire les bâtiments du Tribunal et de l’ancienne Préfecture dans le patrimoine du canton, afin de préserver la mémoire bernoise. Le second postulat a été déposé par Marc Tobler et est intitulé « Mettre fin aux changements de canton à la raclette ». Le député qualifie les 137 voix d’écarts du 18 juin de majorité de hasard. Il propose qu’à l’avenir il soit nécessaire d’obtenir la majorité des ayants droit, ou les deux-tiers des votants, pour donner suite à un changement de canton, et invite le gouvernement bernois à étudier cette possibilité. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes