Le canton s’engage pour les camps de ski et autres sorties scolaires

La Direction de l'instruction publique ne veut pas voir disparaître les camps de ski ou d’été ...
Le canton s’engage pour les camps de ski et autres sorties scolaires

La Direction de l'instruction publique ne veut pas voir disparaître les camps de ski ou d’été, les excursions et les courses d’école. Elle rappelle que ces activités ont une grande valeur sociale et pédagogique pour les élèves

Quinze à vingt-cinq francs par jour : c’est la somme qui pourra être exigée aux parents d’élèves bernois pour financer des camps ou des excursions scolaires. Le canton indique vendredi avoir revu ses recommandations en la matière à la baisse de cinq francs. Cette décision fait suite à un arrêté du Tribunal fédéral. La Direction de l’Instruction publique se montre toutefois moins extrême que l’instance judiciaire, qui recommandait un montant de dix à seize francs. Cela correspond à une estimation de ce que les parents économisent lorsque leurs enfants sont absents.

 

Des solutions seront toujours possibles

Pour le canton de Berne, une marge de manœuvre existe. Il indique qu’en plus des frais alimentaires, les familles économisent sur les dépenses pour la garde ou les activités extrascolaires. C’est sur cette base que les autorités fixent leur nouvelle fourchette. L’Instruction publique rappelle que les camps de ski ou d’été, les excursions et les courses d’école ont une grande valeur sociale et pédagogique pour les élèves. La Direction souhaite donc que les écoles puissent continuer à organiser ce type de sortie. Elle précise encore que « des exceptions à cette participation financière ont toujours été possibles pour les cas de rigueur et continueront de l’être ». /comm+ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus