La réorganisation du Mouvement autonomiste jurassien en suspens

Le Mouvement autonomiste jurassien souhaite redéfinir son avenir mais pour l’heure, il privilégie ...
La réorganisation du Mouvement autonomiste jurassien en suspens

Le Mouvement autonomiste jurassien souhaite redéfinir son avenir mais pour l’heure, il privilégie la stabilité en vue du transfert de Moutier dans le Jura. Ses délégués se sont réunis samedi à Bassecourt en assemblée

Les délégués du MAJ se sont réunis samedi matin afin de fixer la ligne politique du mouvement. Les délégués du MAJ se sont réunis samedi matin afin de fixer la ligne politique du mouvement.

150 délégués du Mouvement autonomiste jurassien se sont réunis samedi matin à Bassecourt dans le cadre de leur assemblée. Parmi les points à l’ordre du jour figuraient l’organisation future du mouvement, sa modernisation et un passage de flambeau. Or, il n’en a rien été. En cause, les recours pendants concernant le vote communaliste du 18 juin à Moutier.

« Ce n’est pas en pleine bataille que l’on réorganise ses troupes. Et la bataille est loin d’être gagnée. » C’est par ces mots que le président du Mouvement autonomiste jurassien, Laurent Coste a expliqué la mise en suspens de la redéfinition de l’avenir du mouvement.

Pour l’heure, le traitement des recours à la suite du vote du 18 juin à Moutier mobilise toute l’attention du mouvement. Le rattachement de la cité prévôtoise au canton du Jura, ses modalités politiques et sa disposition juridique restent la priorité pour les trois prochaines années. Ce qui signifie un transfert prévu au 1er janvier 2021. Or l’échéance paraît de plus en plus improbable selon le Ministre jurassien Charles Juillard présent samedi matin.

Le MAJ mise donc sur la stabilité mais cela n’empêche pas les débats autour de son évolution et du renouvellement de ses cadres. Des contacts ont en effet déjà été pris avec des jeunes jurassiens prêts à s’investir.

 

Présence critiquée

La candidate autonomiste au Conseil-exécutif bernois Maurane Riesen était l’invitée du MAJ. Lors de son discours elle a fait part de l’importance de son engagement pour le Jura bernois. Sa présence a été vivement critiquée par l’UDC JB qui juge la démarche comme étant un  « affront inacceptable pour le Jura bernois ».

 

Résolution

Par ailleurs, à l’issue de l’assemblée, les délégués ont adopté une résolution. Le texte porte notamment sur la confiance que portent les délégués au Gouvernement jurassien dans les négociations relatives à l’adoption du concordat intercantonal en vue du transfert de Moutier. Ils dénoncent aussi l’attitude de ceux qui refusent d’accepter le résultat du vote du 18 juin. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus