Trop de bébés dans la région?

La pénurie des structures d’accueil pour enfants ne semble pas près de se résoudre dans le ...
Trop de bébés dans la région?

Le manque de places en crèche se fait de plus en plus criant dans le Jura bernois. Tramelan a tiré la sonnette d'alarme. La commune, comme plusieurs de la région, n'arrivent pas à répondre à la demande des parents d'enfants en bas âge.

 La plupart des crèches du Jura bernois sont saturées depuis plusieurs années. (photo: image d'illustration)

La pénurie des structures d’accueil pour enfants en âge préscolaire ne semble pas près de se résoudre dans le Jura bernois. De plus en plus de communes peinent à répondre au nombre grandissant de naissances. La situation devient même critique dans certaines localités comme à Tramelan par exemple. La municipalité a tiré la sonnette d’alarme la semaine dernière. Elle lance un appel aux mamans de jour pour essayer de décanter la situation. A l’heure actuelle, la plupart des crèches de la région affichent des listes d’attente longues de plusieurs mois. Certains villages, comme Sonceboz, ont enregistré le double de naissances l’an dernier que le nombre de places subventionnées à disposition dans la commune pour la tranche d’âge des 0-4 ans. Le canton de Berne estime, de son côté, que l'offre n'est pas lacunaire. Il rappelle que 24% des enfants du Jura bernois bénéficient d'une structure de garde subventionnée, contre 19% pour le reste du canton. 

 

Nouveau système dès 2019 

La situation pourrait être amenée à évoluer dès l’année prochaine avec l’introduction d’un nouveau système de bons de garde. Ces bons seront distribués par les communes et permettront aux parents de les faire valoir dans les garderies et autres structures de garde pour réduire les frais de prise en charge, mamans de jour reconnues y compris. Ce nouveau système abolira la distinction qui existe actuellement entre structures privées ou subventionnées. Une séance s’est tenue jeudi soir à Loveresse à l’initiative de l’association des directrices de crèche du Jura bernois pour obtenir plus de détails sur le projet qui reste encore bien flou. Les retombées réelles de ce nouveau système sur le manque de places en structures d’accueil ne sont pas encore calculables pour le moment. La charge administrative risque par contre d’être plus lourde pour les parents qui devront entreprendre des démarches auprès de leur commune pour obtenir les bons de garde puis entamer des échanges avec les structures où ils entendent les faire valoir. Le canton de Berne est actuellement en train de travailler sur ce nouveau modèle et les changements qui en découleront. La décision finale concernant la mise en application de ce nouveau système doit intervenir cet automne pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2019.  / nme  

L'enquête de Natacha Mengoli


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus