Coups de feu à Delémont : c'est bien huit ans de prison ferme

La Cour pénale a confirmé en appel la peine prononcée en première instance contre l’auteur ...
Coups de feu à Delémont : c'est bien huit ans de prison ferme

La Cour pénale a confirmé en appel la peine prononcée en première instance contre l’auteur des coups de feu près du Stage Club à Delémont en février 2015 : il passera huit ans derrière les barreaux

 L'individu avait tiré à plusieurs reprises à l'extérieur du Stage Club, une nuit de février 2015.

L’homme qui avait tiré plusieurs coups de feu devant la discothèque de Delémont en février 2015 écope bel et bien de huit ans de prison ferme. Mercredi après-midi, la Cour pénale a confirmé en appel le jugement qui avait été rendu en première instance l’an dernier. Elle s’est basée sur des témoignages et sur des images vidéo pour rendre son verdict.

 

« Une culpabilité très grave »

« Il est allé au bout de son comportement coupable », selon la Cour pénale, présidée par le juge Gérald Schaller. Sorti de la discothèque après avoir eu une altercation avec un homme qui aurait injurié sa copine, il a attendu une demi-heure devant le Stage Club que l’individu sorte à son tour. Muni d’un bâton, il l’a alors violemment frappé, avant d’aller dans sa voiture pour prendre un pistolet. Le coupable a fait feu à deux reprises, dont une fois alors que sa victime avait un genou à terre, selon la Cour. La victime a été grièvement blessée. Le coupable n’en est pas resté là. Il a ensuite adressé un autre tir en direction d’un ami de la victime qui s’enfuyait en courant. Contrairement à ses dires, il n’a pas tiré en l’air pour faire peur et n’a pas agi en légitime défense. Il est passé à l’acte, alors qu’aucune menace ne planait au-dessus de lui. La Cour souligne qu’il aurait pu mettre un terme à la dispute en rentrant chez lui. Sa culpabilité est donc qualifiée de très grave, puisqu’il s’en est pris à la vie de deux personnes pour un motif futile. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus