St-Imier: un Conseil de ville écourté

Le dossier de la desserte en transports publics dans les rues imériennes n'a finalement pas ...
St-Imier: un Conseil de ville écourté

Le dossier de la desserte en transports publics dans les rues imériennes n'a finalement pas été traité mercredi soir. Il a été repoussé car des modifications ont dû être apportées au projet.

Le Conseil de ville de St-Imier traitera du gros dossier de l'amélioration de la desserte en transports publics lors de sa prochaine séance. Le Conseil de ville de St-Imier traitera du gros dossier de l'amélioration de la desserte en transports publics lors de sa prochaine séance.

Le repas a été moins copieux que prévu jeudi soir au Conseil de ville de St-Imier. Le grand dossier de l’amélioration de la desserte en transports publics dans la commune a été retiré de l’ordre du jour en début de séance. Le Conseil municipal a indiqué que plusieurs modifications avaient dû être apportées et a proposé de repousser la votation de ce crédit de près de 1,2 million de francs à la prochaine réunion du législatif.

 

Rapide, efficace mais divergent 

Quant aux autres points, ils n’ont pas soulevé les foules même si les divergences étaient nombreuses. Si certains points ont été avalisés d’une seule voix, d’autres ont nécessité un comptage plus scrupuleux. Les élus ont, par exemple, refusé que la commune se sépare du bâtiment de la rue de la Clef 37 par 14 voix contre 12 et une abstention. Certains estimant que ce bien qui doit être rénové coûte trop cher à la commune, d’autres arguant que le bâtiment présente un bon potentiel de rendement. La vente de l’ancienne école du Cerneux-Veusil a, elle par contre, été acceptée sans sourciller tout comme le crédit de 300'000 francs destiné à la pose de canalisations dans le secteur de l’Ancienne Route de Villeret. La proposition de la fraction libérale-radicale de payer 50% des jetons de présence en bons CIDE, sorte de monnaie locale, a, par contre, elle aussi, divisé l’assemblée. Finalement, le texte a été accepté par 12 voix contre 11 et une abstention.

 

Un hommage fédérateur

L’unanimité a été retrouvée en fin de séance avec un hommage pour le conseiller municipal John Buchs qui vivait sa dernière réunion du législatif. Un hommage signé Corentin Jeanneret, son petit-fils qui n’a pas manqué de souligner « l’engagement sans faille de son cher grand-papa ». Discours qui s’est achevé sur une salve d’applaudissements pour celui qui a siégé 180 fois dans la salle du Conseil de ville. /nme

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus