Apprendre à se montrer convaincant face aux juges

Des arguments qui tiennent la route et un brin de théâtralité pour occuper l’espace : des avocats ...
Apprendre à se montrer convaincant face aux juges

Des arguments qui tiennent la route et un brin de théâtralité pour occuper l’espace : des avocats stagiaires se sont pliés à l’exercice de la plaidoirie lors d’un concours intercantonal vendredi à Neuchâtel

Amélie Morleo, avocate stagiaire dans le canton de Neuchâtel, a séduit le jury vendredi avec sa plaidoirie. Amélie Morleo, avocate stagiaire dans le canton de Neuchâtel, a séduit le jury vendredi avec sa plaidoirie.

Exercice d’éloquence pour une cinquantaine d’avocats stagiaires. Le concours intercantonal de plaidoirie a réuni vendredi au Château de Neuchâtel des candidats des cantons de Neuchâtel, du Jura, de Berne et de Vaud. Les futurs avocats étaient amenés à plaider devant un jury, les uns défendant une plaignante, les autres un prévenu dans une affaire de tentative de contrainte sexuelle. Des exercices d’improvisation et de mise en scène étaient aussi au programme.

Ce concours met un point final à une formation au cours de laquelle les avocats stagiaires apprennent à construire une plaidoirie, à travailler leur langage parlé et leur gestuelle. L’objectif est aussi de manier l’argumentation pour tenter d’insinuer le doute chez les juges ou au contraire de les rassurer selon les situations, de susciter des émotions également, explique Danielle Brahier, formatrice en communication orale et juge suppléante au Tribunal fédéral.

Pour les candidats, cet exercice de plaidoirie est l’occasion de tester leur niveau devant des professionnels de la branche, dans une ambiance qui se veut décontractée. Le Bâtonnier neuchâtelois, Basile Schwaab, en a d’ailleurs fait le maître mot de son discours d’ouverture de l’événement, invitant les participants à prendre du plaisir. /sbe


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus