L’UCI fixe ses objectifs pour l’avenir

Quatre axes stratégiques pour l’avenir : l’Union du commerce et de l’industrie du canton de ...
L’UCI fixe ses objectifs pour l’avenir

Quatre axes stratégiques pour l’avenir : l’Union du commerce et de l’industrie du canton de Berne a présenté mardi matin ses objectifs politiques pour les six prochaines années

Pour l'UCI, il faut permettre aux entreprises de bénéficier de meilleures conditions-cadres (Illustration, ldd) Pour l'UCI, il faut permettre aux entreprises de bénéficier de meilleures conditions-cadres (Illustration, ldd)

Renforcer la formation, améliorer les voies de communication, baisser les impôts et réduire la bureaucratie : c’est la recette retenue par l’Union du commerce et de l’industrie pour défendre une amélioration des conditions-cadres et favoriser l’implantation de nouvelles entreprises dans le canton de Berne. Elle demande notamment que l’école mette davantage l’accent sur l’enseignement de la première langue et des mathématiques à tous les niveaux. L’UCI estime aussi que les Hautes écoles pourraient proposer des cursus plus proches des besoins de l’économie. Pour ce qui est des transports, l’organisation insiste sur l’importance de continuer à développer les infrastructures routières. Elle déclare que les transports publics ne sont pas à même d’absorber la croissance de la mobilité. L’UCI va aussi se battre dans les années à venir par une diminution par étapes de la fiscalité. Elle soutient d’ailleurs la baisse prévue de la taxe sur le bénéfice et prévient que si ce projet ne se concrétise pas, il faudra compter avec une perte de places de travail et donc de recettes fiscales. Enfin, l’UCI appelle de ses vœux une réduction de la bureaucratie en mettant en place un schéma de contrôle. Il viserait à imposer des règles uniquement là où le marché et la responsabilité individuelle ne suffisent plus pour résoudre les problèmes./comm+ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus