« Le Zonta Club, ce n’est pas qu’un rassemblement de femmes qui boivent le thé »

La section Delémont du Zonta Club a présenté mercredi ses activités pour l’année à venir. Il en a profité pour lancer un appel aux candidatures pour son « Prix Zonta », qui récompense des projets de femmes de la région

  Valérie Montavon Rossé (à gauche), cède sa place de présidente à Fabienne Veya de Courtelary.

Plus de soixante ans après sa création, le Zonta Club Delémont reste actif. Il a présenté mercredi les actions qu’il entreprendra dans le courant de l’année. Au programme : les traditionnelles ventes de roses, braderies et marché de Noël, mais aussi une vente de chaussettes fantaisie lors de la prochaine « Danse sur la Doux » de Delémont, le 26 mai prochain.

À la tête de cette association de promotion du statut de la femme depuis deux ans, Valérie Montavon Rossé a annoncé son retrait. Mais elle reste impliquée dans les futurs projets de la section:

Valérie Montavon Rossé cède sa place à Fabienne Veya, membre de Courtelary. Le club ouvre également les candidatures au «Prix Zonta » dès aujourd’hui. Il récompense une femme de la région impliquée dans des projets innovants, avec 5'000 francs à la clé. Fabienne Veya:

Une relève difficile

Comme de nombreux club et association, le Zonta peine à se renouveler. Même si depuis quelques années, les hommes sont également acceptés comme membres, un moyen pour le club de mettre fin à une contradiction, alors qu’il œuvre pour l’égalité entre les sexes. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus