Licenciements chez Sontex à Sonceboz

Sontex licencie. L’entreprise de Sonceboz rencontre des difficultés en raison de marchés moroses ...
Licenciements chez Sontex à Sonceboz

Sontex licencie. L’entreprise de Sonceboz rencontre des difficultés en raison de marchés moroses en Italie et en France. Sa demande de chômage partiel a été refusée par le beco Economie bernoise

L'entreprise Sontex, à Sonceboz, a annoncé des licenciements à ses collaborateurs cette semaine. L'entreprise Sontex, à Sonceboz, a annoncé des licenciements à ses collaborateurs cette semaine.

Sontex licencie à Sonceboz. Olivier Carnal, le directeur de l’entreprise spécialisée dans les instruments de mesures d’énergie thermique, nous a confirmé vendredi une information qui était dans l’air depuis mercredi : « les marchés italiens et français sont deux de nos marchés important. Ils souffrent en ce moment, notamment en raison d’une législation qui n’est pas imposée et de gouvernements faibles. C’est une situation momentanée, mais nous avons dû réagir avec des mesures difficiles ».



Le directeur ne donne pas de chiffres

 

Ces mesures difficiles, ce sont notamment des licenciements dans le secteur de la production. Selon nos sources, ils concerneraient une dizaine de collaborateurs sur environ 120 au total, dont certains travaillent à domicile. Sur ce point, Olivier Carnal ne donne pas de détail : « nous ne communiquons pas les chiffres exacts. Ce que je peux dire, c’est que ces licenciements sont nettement en dessous des 10 % du nombre total d’employés, et que nous respectons toutes les lois. Nous faisons aussi le nécessaire pour aider nos employés à trouver de nouveaux postes ». Concrètement, des mesures d’accompagnement seront mises en place pour faciliter les contacts avec les offices de chômage, mettre à jour les curriculums vitae et voir si des places peuvent être trouvées dans des entreprises de la région.

 

Parmi les autres mesures d’économie, Olivier Carnal cite une limitation des investissements et des frais généraux, ainsi que des dépenses avec différents partenaires.



Demande de chômage partiel refusé par le canton

 

Le directeur de Sontex dit regretter cette situation : « nous avons demandé le chômage partiel (N.D.L.R. : une mesure qui permet aux entreprises suisses de surmonter une forte baisse de commandes lors de mauvaises périodes économiques), mais il nous a été refusé. Le beco Economie bernoise estime que la situation des marchés n’a pas changé assez brusquement et qu’il aurait été possible de la prévoir. Il a donc décidé que les critères du chômage partiel pris à la lettre n’étaient pas satisfaits. Pour nous c’est une grande déception, et nous allons certainement faire recours ».

 


Des difficultés passagères


Pour l’avenir, le directeur de Sontex est confiant : « la pérennité de l’entreprise n’est pas remise en question. Il faut rappeler qu’au cours des trois dernières années, nous avons connu une belle croissance, et avec ces licenciements nous revenons à notre taille de 2015. Nous sommes bien positionnés sur les marchés, tous nos concurrents souffrent de la même manière en France et en Italie, et je suis certain que dans un an nous pourrons à nouveau communiquer des nouvelles positives ». /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus