Avant AGGLOlac, place aux fouilles archéologiques

Le canton de Berne, les villes de Bienne et Nidau et l’investisseur Mobimo ont signé mercredi ...
Avant AGGLOlac, place aux fouilles archéologiques

Le canton de Berne, les villes de Bienne et Nidau et l’investisseur Mobimo ont signé mercredi une convention archéologique en vue de la réalisation du projet AGGLOlac. 28 millions de francs seront consacrés aux fouilles

La maquette du projet AGGLOlac trône dans le bureau des promoteurs La maquette du projet AGGLOlac trône dans le bureau des promoteurs

Les fouilles archéologiques qui seront réalisées sur le site du projet AGGLOlac sont définies. Le canton de Berne, les villes de Bienne et Nidau et l’investisseur Mobimo ont signé mercredi une convention. Ce texte définit en détail le déroulement des travaux archéologiques à effectuer au bord du lac de Bienne en vue de la réalisation d’AGGLOlac. Pour les deux communes, cette convention permet par ailleurs d’assurer une sécurité en termes de coûts. Au total, 28 millions de francs seront consacrés aux fouilles archéologiques et à la conservation des vestiges découverts. 12,5 millions de francs seront à charge de chaque commune, le canton de Berne contribuera à la même hauteur et la Confédération accordera une subvention de 3 millions de francs.

 

Les travaux se poursuivent


Concernant la planification du projet AGGLOlac, les travaux suivent leur cours. La variante qui consiste à attribuer les terrains en droits de superficie est encore à l’étude. Les résultats devraient être présentés dans le courant de l’automne. Cette étude doit notamment définir comment seront financées les fouilles archéologiques, qui devaient initialement être couvertes par la vente des terrains dans la première variante envisagée. /mdu

 Voilà à quoi devrait ressembler AGGLOlac à Bienne et Nidau Voilà à quoi devrait ressembler AGGLOlac à Bienne et Nidau


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus