La Neuveville : léger bénéfice en 2017

Les autorités neuvevilloises ont présenté leurs comptes 2017 mercredi soir lors de la séance ...
La Neuveville : léger bénéfice en 2017

Les autorités neuvevilloises ont présenté leurs comptes 2017 mercredi soir lors de la séance du Conseil général. Et même si les rentrées fiscales ont été moins importantes que prévues dans le budget, le Conseil municipal a tout de même enregistré un résultat supérieur aux attentes. Une situation qui a été rendue possible par deux rentrées d’argent exceptionnelles

Les élus ont accepté les comptes de l'année 2017 qui présentent un excédent de revenus de 21'206 francs Les élus ont accepté les comptes de l'année 2017 qui présentent un excédent de revenus de 21'206 francs

Les finances de La Neuveville se portent bien. C’est le message qu’a voulu faire passer mercredi l’Exécutif de la commune lors de la deuxième séance annuelle du Conseil général. Pour 2017, il a enregistré un excédent de revenus de 21'206 francs, alors même qu’il prévoyait à l’origine d’atteindre l’équilibre financier et qu’il a dû faire face à des rentrées fiscales bien inférieures à ce qui était budgété. Cette situation a toutefois pu être possible grâce à deux rentrées d’argent exceptionnelles : la vente d’un terrain et d’actions BKW selon le Conseiller municipal en charge des finances et de l’économie Jean-Philippe Devaux. Il estime que cette situation, particulière, ne devrait pas se reproduire en 2018 et que la Municipalité possède de toute manière des fonds propres suffisants en cas de besoin.

 

Les élus ont donc accepté ces comptes. Ils ont également validé plus de 790'000 francs de crédits supplémentaires pour cette même année 2017.

 

Une minute de silence

Mais avant de débuter cette deuxième séance annuelle, les membres du Conseil général et du Conseil municipal ont tenu à observer une minute de silence en l'honneur de Jacques Hirt. L'ancien maire de La Neuveville est décédé le 26 mai dernier. Il était alors resté en poste durant 11 ans.

 

Autres crédits validés

Le Conseil municipal a ensuite soumis, pour l’année 2018 cette fois, des demandes pour deux nouveaux crédits : l’un pour racheter au Syndicat du téléréseau de La Neuveville et environs (SYSTEN), qui va être dissous d’ici au 31 décembre prochain, une partie de ses fibres optiques, et l’autre pour engager des travaux de rénovation des infrastructures électriques du secteur Celliers-Ruveau. Ces propositions ont à nouveau été validées par les membres du législatif.

 

Le casse-tête de St-Joux

Interpellé par une motion de la socialiste Denise Bloch lors de la session du 27 septembre dernier, le Conseil municipal a présenté les actions qu’il a entreprises auprès notamment du canton de Berne pour régler les problèmes d’instabilité de terrain de la plage de St-Joux dont une partie est actuellement toujours interdite au public. Rappelant les diverses actions mises en place depuis plusieurs années, il a réaffirmé sa volonté de faire avancer le dossier et va par exemple saisir une nouvelle fois le canton afin de demander une participation financière dans le but de conforter les rives, en dépit d’un premier refus. /amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus