Le Pape du pont face à la tragédie de Gênes

L’ingénieur Bernard Houriet revient sur l’effondrement du viaduc de Gênes. Le Tramelot, grand ...
Le Pape du pont face à la tragédie de Gênes

L’ingénieur Bernard Houriet revient sur l’effondrement du viaduc de Gênes. Le Tramelot, grand spécialiste de ces ouvrages, estime qu’un tel accident est très improbable en Suisse

Bernard Houriet est le directeur du bureau d'ingénieurs GVH. Il pose ici devant le pont de la Poya, à Fribourg. Bernard Houriet est le directeur du bureau d'ingénieurs GVH. Il pose ici devant le pont de la Poya, à Fribourg.

Les problèmes structuraux sur les ponts sont annoncés suffisamment tôt en Suisse. Bernard Houriet, ingénieur tramelot à la tête du bureau GVH a réagi suite à l’effondrement du viaduc de Gênes. La tragédie survenue mardi passé a fait 38 morts. Les secouristes sont toujours à pied d’œuvre dans l’espoir de retrouver dix à vingt personnes. Pour Bernard Houriet, qui a notamment construit le pont de la Poya à Fribourg, une telle catastrophe est très improbable dans notre région.

Bernard Houriet estime également que plusieurs facteurs différencient la situation dans notre pays à celle en Italie et à Gênes en particulier.

L’ingénieur du Jura bernois est aussi d’avis que le financement pour l’entretien des ouvrages en Suisse est « raisonnable en tout cas bien plus qu’en Italie ». /jrg


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus