Le Jura exige la suspension de la vente de l’Hôpital de Moutier

Le Gouvernement jurassien demande à son homologue bernois de suspendre la vente de l’Hôpital ...
Le Jura exige la suspension de la vente de l’Hôpital de Moutier

Le Gouvernement jurassien demande à son homologue bernois de suspendre la vente de l’Hôpital de Moutier jusqu’à ce que la décision de la Préfecture du Jura bernois sur les recours du vote communaliste soit connue

 Le Gouvernement jurassien demande à son homologue bernois de suspendre le processus de vente de l'Hôpital de Moutier (photo : archives)

Le Gouvernement jurassien durcit le ton dans le dossier de l’Hôpital de Moutier. Il demande à son homologue bernois de suspendre le processus de vente de l’institution jusqu’à ce que la décision de la Préfecture du Jura bernois concernant les recours du vote communaliste soit connue. Dans un communiqué diffusé mercredi, le Gouvernement jurassien déplore que le Conseil-exécutif ait donné son feu vert pour trouver un repreneur à la filiale Hôpital de Moutier SA sans concerter les autorités jurassiennes et l’Hôpital du Jura. L’exécutif dit désapprouver cette manière de procéder, étant donné que le site prévôtois « concerne directement la République et canton du Jura en vue du transfert de la ville de Moutier dans le Jura ». Le Gouvernement jurassien conteste cette mise en vente et la qualifie de précipitée. « Cette démarche ne fait qu’attiser les tensions dans une période déjà compliquée à vivre », note l’exécutif dans son communiqué.

 

Un dossier à intégrer dans le partage des biens

L’exécutif jurassien souligne qu’aucune négociation n’est actuellement possible avec le canton de Berne puisque la décision sur les recours n’est pas connue. Il souhaite que la question hospitalière soit intégrée aux négociations globales portant sur le transfert de la ville de Moutier et le partage des biens. Cette démarche de vente compromet la souveraineté du canton du Jura et prétérite sa planification hospitalière future, selon le Gouvernement jurassien. Ce dernier y voit également une atteinte au devoir de loyauté confédérale.

Les autorités jurassiennes demandent au Gouvernement bernois de pouvoir discuter de ce dossier lors d’une prochaine rencontre. Elles souhaitent, enfin, à l’avenir, être associées à toute démarche concernant l’Hôpital de Moutier. /comm+alr

La réaction du conseiller d'Etat bernois Pierre-Alain Schnegg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus