« Une honte » dénonce le bar Provisorium

Après l’attaque subie samedi en marge du match de Coupe de Suisse de football entre Bienne ...
« Une honte » dénonce le bar Provisorium

Après l’attaque subie samedi en marge du match de Coupe de Suisse de football entre Bienne et Young Boys Berne, le bar Provisorium dénonce l’absence de réaction des clubs impliqués

Le bar Provisorium a été saccagé samedi à Bienne. (Image: Facebook bar Provisorium) Le bar Provisorium a été saccagé samedi à Bienne. (Image: Facebook bar Provisorium)

Le bar biennois Provisorium est en colère. Ses clients ont été attaqués samedi passé en marge du match de Coupe de Suisse de football entre Bienne et Young Boys Berne. Son mobilier a aussi été saccagé. Pourtant, aucun club ou organisateur de l’événement n’a pour l’instant réagi. Une honte, dénoncent les responsables du bar.

À chacun ses compétences

Le président du FC Bienne Dietmar Faes ne goûte que peu à la manière employée. « Je suis surpris par cette publication sur Facebook. Selon les règles de la communication, si l’on a un problème avec un voisin, il faut déjà le contacter et cela n’a pas encore eu lieu aujourd’hui ». Le président du FCB explique également qu’il ne peut pas se porter responsable de chaque supporter en dehors d’un certain périmètre. « Le FC Bienne est responsable pour la sécurité dans le stade. Nous n’y avons eu aucun problème. Tout ce qui se passe en dehors de l’enceinte est de la compétence de la police cantonale ».

 

Des cars à disposition

Selon André Glauser, le responsable du Département de la sécurité publique de Bienne, tout a été fait pour éviter les débordements. La ville a délivré une autorisation pour la manifestation en prenant les mesures adéquates avec la police. Des cars étaient à disposition pour transporter les supporters. Mais André Glauser explique qu’il n’est pas possible de les obliger à les utiliser.

Ce dernier note encore qu’il est trop tôt pour analyser les incidents et tirer des conclusions « prématurées ». La police doit maintenant faire son travail d’investigation./jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus