Mohamed Hamdaoui ne restera pas les bras croisés

Visé par des propos à caractère raciste, le conseiller de ville biennois Mohamed Hamdaoui affirme ...
Mohamed Hamdaoui ne restera pas les bras croisés

Visé par des propos à caractère raciste, le conseiller de ville biennois Mohamed Hamdaoui affirme qu’il ne fermera pas les yeux, il souhaite porter plainte

Mohamed Hamdaoui, député PS Bienne Mohamed Hamdaoui, député PS Bienne

« Je ne passerai pas toute ma vie à tendre l’autre joue, cette fois je vais réagir ». À la suite de son coup de gueule contre une publicité religieuse sur un bus biennois, Mohamed Hamdaoui a été la cible d’insultes racistes sur les réseaux sociaux. Le conseiller de ville et député au Grand Conseil bernois souhaite porter plainte pour diffamation et incitation à la haine raciale.

 

À l’origine de cette affaire figure une publicité chrétienne affichée sur un bus des transports publics biennois. Le message : « Que l’Eternel te bénisse », signé « La Bible ». Indigné par cette publicité, Mohamed Hamdaoui n’a pas tardé à réagir, défendant la laïcité sur tous les supports financés par les contribuables. Depuis, l’élu a été visé par plusieurs insultes et les attaques ont franchi un cap lundi. L’accusant de faire le jeu de l’Islam, le comité d’Egerkingen a publié une affiche sur Facebook sur laquelle on peut lire : « le conseiller de ville musulman socialiste veut bannir la publicité chrétienne de l’espace public. Reconnaissez le signal, l’infiltration commence ainsi ». Pour Mohamed Hamdaoui, cette affiche va trop loin. Sa réaction.

Mohamed Hamdaoui

Le parti socialiste romand de Bienne a fait part de sa réaction dans un communiqué. Il dénonce un message incitant à la haine et mensonger, qui transmet des informations fausses et manipulatrices contre un élu, connu à travers la Suisse pour ses prises de position contre tous les intégrismes religieux, quelle que soit la religion.

Condamnant cette affiche, l’UDC d’Orvin Mathias Müller a aussi pris la défense du socialiste. Il estime que ces attaques sont injustifiées et appelle à cesser les insultes. /mdu


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus