Le Gymnase français de Bienne inquiet pour l’avenir de l’Ecole supérieure de commerce

La commission du Gymnase français de Bienne s’inquiète pour l’avenir de l’Ecole supérieure ...
Le Gymnase français de Bienne inquiet pour l’avenir de l’Ecole supérieure de commerce

La commission du Gymnase français de Bienne s’inquiète pour l’avenir de l’Ecole supérieure de commerce dans la cité seelandaise. Elle fait part de ses préoccupations dans un courrier transmis aux institutions politiques régionales

L'Ecole supérieure de commerce est une filière du Gymnase français de Bienne et du Gymnasium Biel-Seeland. (photo: archives) L'Ecole supérieure de commerce est une filière du Gymnase français de Bienne et du Gymnasium Biel-Seeland. (photo: archives)

Le site biennois de l’Ecole supérieure de commerce doit subsister. La commission du Gymnase français de Bienne s’est fendue vendredi d’un long argumentaire pour défendre l’institution.


Cette démarche fait suite à une lettre de l’ancien directeur de l’Instruction publique, Bernhard Pulver, qui annonçait en mai la « suppression progressive de la formation en école de commerce » à Thoune et le regroupement de deux filières au CEFF à Tramelan. L’Ecole supérieure de commerce de Bienne doit quant à elle « faire l’objet d’un examen dans le cadre de la réorganisation des filières d’études dans la partie francophone du canton ».


La commission du Gymnase français estime que le maintien de cette école à Bienne répond à un réel besoin et qu’il est indispensable au bilinguisme biennois. Elle demande donc aux institutions politiques régionales de s’engager en faveur de ce maintien. /ast


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus