Les dessous de l’horlogerie

La 8e Biennale du patrimoine horloger prend ses quartiers du 2 au 4 novembre au Locle et à ...
Les dessous de l’horlogerie

La 8e Biennale du patrimoine horloger prend ses quartiers du 2 au 4 novembre au Locle et à La Chaux-de-Fonds. Plus de trente entreprises des Montagnes neuchâteloises ouvrent leurs portes au public

Ici un des anciens ateliers mécaniques, au Progrès 68. (Image: Archives) Ici un des anciens ateliers mécaniques, au Progrès 68. (Image: Archives)

Pour un passionné, entrer au sein d’une manufacture d’horlogerie de renom peut être comparé à la découverte du graal pour un amateur d’archéologie. Paroles du conseiller communal loclois Miguel Perez, à l’heure de présenter la 8eBiennale du patrimoine horloger. La manifestation prendra ses quartiers, du 2 au 4  novembre dans la Mère commune et à La Chaux-de-Fonds.

Durant ces trois jours, 34 entreprises, ateliers et manufactures ouvriront gratuitement, mais sur réservation le plus souvent, leurs portes au public.

En parallèle, le programme propose 26 activités, concerts, projections de films horlogers d’aujourd’hui et d’hier, conférences et cinéma.

C’est le conseiller fédéral Ignazio Cassis qui donnera le top départ de la Biennale. Le 2 novembre au théâtre de l’Heure bleue, il participera à une table ronde sur le thème de l’apport des horlogers aux Montagnes neuchâteloises et à la Suisse, hier, aujourd’hui et demain. Un sujet dont il discutera avec Anne Bisang, la directrice du TPR, François Thiébaud de la direction du Swatch Group et François Hainard, le président du Club 44.

Deux nouvelles entreprises horlogères viennent s’ajouter aux traditionnels participants de la Biennale : Breitling Chronométries et la Manufacture La Joux-Perret.

Cartier et Jaquet-Droz pourraient faire leur entrée lors de l’édition spéciale de 2019 qui marquera les 10 ans de l’inscription de l’urbanisme horloger du Locle et de La Chaux-de-Fonds au patrimoine mondial UNESCO.

Pour promouvoir ces visites d’ateliers et autres animations, ainsi que le cercle des visiteurs, les organisateurs de la 8e Biennale du patrimoine horloger ont vu grand : conférences de presse simultanées au musée d’horlogerie du Château des Monts et au palais fédéral, publicité à l’aéroport de Genève et dans les médias alémanique. Ils escomptent au moins 5000 visiteurs dans les Montagnes neuchâteloises entre le 2 et le 4 novembre. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus