25 ans de travaux dans une brochure

Dans le cadre de la fin des travaux de remaniement parcellaire dans la vallée de Tavannes, ...
25 ans de travaux dans une brochure

Dans le cadre de la fin des travaux de remaniement parcellaire dans la vallée de Tavannes, les trois syndicats en charge des améliorations foncières ont publié une brochure. L’ouvrage décrit les différentes étapes du projet de 1993 à 2018

La brochure « Les améliorations foncières dans la vallée de Tavannes. 1993-2018 » La brochure « Les améliorations foncières dans la vallée de Tavannes. 1993-2018 »

 

Après l’achèvement de la Transjurane en 2017, c’est au tour des travaux d’améliorations foncières qui ont accompagné la construction de l’autoroute de se terminer. Les trois syndicats des améliorations foncières de Court (SAFIC), de Centre-Vallée (SAFICV) et de Reconvilier-Tavannes (SAFRT) ont présenté une brochure à la presse jeudi. Le document laisse ainsi une trace écrite des différentes étapes du projet de 1993 à 2018.

 

L'A16, ici la jonction de Court, a déclenché le remaniement parcellaire de la vallée de Tavannes Jonction de Court

L’élément déclencheur : l’A16

Si la construction de l’A16 a amené son lot de progrès dans la vallée de Tavannes, elle a aussi entraîné une modification du paysage et une perte importante de surfaces agricoles. C’est donc pour remédier à ce problème que les trois syndicats ont vu le jour dans les années 1990.

Leur mission : mener à bien les remaniements parcellaires, c’est-à-dire, réunir les petites parcelles dans des unités de plus grande dimension et plus pratiques pour les agriculteurs.

Les syndicats ont alors été chargés de mener les négociations avec les propriétaires fonciers et d’attribuer les terres exploitables, de manière à ce que les agriculteurs conservent plus ou moins la même surface exploitable après la construction de la Transjurane. Des négociations pas toujours faciles pour les syndicats, qui ont mis sur pied des journées de vœux, pour que les propriétaires puissent faire part de leurs souhaits. « On ne pouvait évidemment pas contenter tout le monde et on fait de notre mieux pour répondre aux demandes des agriculteurs. S’il a parfois fallu négocier, aujourd’hui le bilan est très satisfaisant », a confié le directeur technique des remaniements, Jean-Daniel Waelti.

 

Pour une exploitation facilitée

La démarche ne s’est pas arrêtée au versant sud où passe l’autoroute. Le périmètre a été élargi et au total ce sont 1600 hectares qui ont été remaniés le long de la vallée de Tavannes, afin de moderniser et regrouper les exploitations parfois éclatées en plusieurs petites parcelles. 736 propriétaires ont été concernés par ces changements et le coût des travaux s’est monté à quelque 30 millions de francs pour les trois syndicats réunis.

Des aménagements ont accompagné ces remaniements parcellaires : chemins, murs en pierres sèches, drainages, corrections de ruisseaux et autres ouvrages. Des surfaces de compensation écologique ont aussi été constituées par l’implantation d’étangs, de haies et d’arbres fruitiers.

 

Les syndicats prêts à mettre un point final

La plupart des travaux sont aujourd’hui terminés et les trois syndicats préparent leur dissolution. Le premier, le syndicat des améliorations foncières de Reconvilier-Tavannes, devrait mettre un terme à ses activités début 2019, les autres suivront. Concernant les réserves financières des différents syndicats, elles seront ensuite remises aux communes concernées pour financer les futurs entretiens des aménagements réalisés par les syndicats. Chaque commune devrait se voir verser environ 200'000 francs. Il s’agit d’une estimation pour l’heure, car certains travaux ne sont pas encore tout à fait terminés. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus