Le recours du président, pas du parti

Le PS fait-il la girouette dans le feuilleton des élections à Valbirse ? Pas vraiment, à en ...
Le recours du président, pas du parti

Le PS fait-il la girouette dans le feuilleton des élections à Valbirse ? Pas vraiment, à en croire son président Serge Monnerat, qui a déposé un recours à son nom

Le siège de la commune de Valbirse, centre de nombreux intérêts ces temps-ci. Le siège de la commune de Valbirse, centre de nombreux intérêts ces temps-ci.

Faire recours deux jours après avoir décidé de ne pas le faire. La tactique du parti socialiste peut surprendre dans le désormais feuilleton des élections à Valbirse. Interrogée sur RJB lundi, la malchanceuse Joëlle Braun-Monnerat, éjectée du Conseil communal par tirage au sort alors qu’elle avait obtenu la majorité absolue, affirmait que son parti « n’allait pas faire recours contre le résultat ». Or, jeudi matin, la presse régionale révèle que le PS a déposé un recours. Que pasa ?


« Oui, c’est vrai, lundi, notre parti a décidé d’un commun accord, de ne pas faire recours », a assuré Serge Monnerat jeudi sur RJB. « Mais de nouveaux éléments sont apparus mardi. » Il cite alors des articles du règlement communal « qui pourraient, et j’insiste sur le conditionnel, peut-être remettre en cause le résultat des élections. Le parti n’étant pas unanime, j’ai décidé de déposer un recours à mon propre nom, pas au nom du parti ».


Par ce détour en justice, le président du PS espère raccourcir la procédure. Mais ne va-t-il pas, au contraire, la rallonger ? « Cela dépendra du temps de réaction de la Préfecture, répond Serge Monnerat. Notre but est d’éviter une élection complémentaire afin que les 7 candidats élus à la majorité absolue puissent entrer en fonction au 1er janvier ». /clo

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus