Un an d’activités et déjà dans le Gault&Millau

L’Hôtel-restaurant de la Clef aux Reussilles fait son entrée dans la nouvelle édition du guide ...
Un an d’activités et déjà dans le Gault&Millau

L’Hôtel-restaurant de la Clef aux Reussilles fait son entrée dans la nouvelle édition du guide gastronomique, l’établissement est tenu depuis août 2017 par la famille Albanese

L'Hôtel-restaurant de la Clef, tenu depuis l'an dernier par Diego Albanese et sa famille, fait son apparition dans le Gault&Millau. L'Hôtel-restaurant de la Clef, tenu depuis l'an dernier par Diego Albanese et sa famille, fait son apparition dans le Gault&Millau.

Une belle surprise pour l’Hôtel-restaurant de la Clef aux Reussilles. Après seulement une année d’activités, l’établissement a été sélectionné pour figurer dans l’édition 2019 du Gault&Millau avec une note de 12 sur 20. Il rejoint ainsi l’Hôtel du Cerf à Sonceboz ou encore celui de Georges Wenger au Noirmont dans le fameux guide gastronomique. La famille Albanese a repris le restaurant en août 2017. Elle ne s’attendait donc pas à une telle récompense. « Nous étions très émus lorsque nous avons appris la nouvelle car on s’est beaucoup investi. Cela valorise notre travail », indique le chef de l’Hôtel-restaurant de la Clef, Diego Albanese.

 

Un processus mystérieux

La nouvelle est arrivée par un mail de l’équipe du Gault&Millau il y a quelques semaines. Le processus de sélection reste un mystère. Diego Albanese sait seulement que deux personnes sont venues tester sa cuisine au mois de juillet notamment lors de la carte estivale. Ces goûteurs viennent en général à plusieurs reprises pour s’assurer de la régularité de la cuisine. Difficile toutefois de dire ce qui les a séduits pour qu’ils décident d’inscrire l’établissement dans le guide. Le chef estime que sa cuisine très locale a peut-être fait pencher la balance.

 

Plus de visibilité

Cette inscription dans le Gault&Millau a de quoi offrir une plus grande visibilité à l'Hôtel-restaurant de la Clef, selon Diego Albanese. « Cela nous aide aussi à maintenir la qualité, le niveau. On sait qu’on est observé. Il y a également la possibilité d’évoluer en fonction de nos capacités », souligne le chef.

À noter encore que, dans la région, l’Hôtel-restaurant du Paysan Horloger au Boéchet fait également cette année son entrée dans le guide gastronomique. /alr



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus