L’Ecole supérieure de commerce de Bienne primée pour son bilinguisme

L'Ecole supérieure de commerce de Bienne s'est vu remettre le label du bilnguisme vendredi matin au Gymnase français de Bienne

Les co-directeurs de l'ESC, Annette Salm et Bertrand Schmied arborent le label du bilinguisme decerné ppar le Forum du bilinguisme. Photo: ldd Les co-directeurs de l'ESC, Annette Salm et Bertrand Schmied arborent le label du bilinguisme décerné par le Forum du bilinguisme. Photo: ldd

« Ici c’est bilingue ». C’est par ces mots que le maire de Bienne, Erich Fehr a salué la remise du label du bilinguisme à l’Ecole supérieure de commerce de Bienne (ESC). La cérémonie s’est déroulée vendredi matin au Gymnase français de Bienne. En vue de l’attribution du label, le Forum du bilinguisme a examiné quatre critères dont la composition et les compétences linguistiques du personnel et la visibilité de la communication extérieure. Si ce dernier point mérite d’être mieux mis en valeur, l’ESC se positionne très bien en matière de répartition du personnel. 52% du corps enseignant est germanophone et 48% francophone. Au niveau des élèves, la parité est atteinte.

 

Soutien politique

L’heure était à la fête vendredi mais début septembre, un climat d’inquiétudes régnait autour de l’institution. Des craintes notamment d’une éventuelle de fermeture ont été manifestées dans un courrier rédigé par le Gymnase français et transmises aux institutions politiques régionales.

 Lors de son discours à l’occasion de la remise du label du bilinguisme, le Secrétaire général adjoint de l’instruction publique pour la partie francophone du canton de Berne, Aldo Dalla Piazza a indiqué que le gouvernement attache une grande importance aux filières bilingues et qu’elles sont soutenues par sa direction. La déclaration se veut rassurante mais n’offre aucune garantie.

La situation de l’Ecole supérieure de commerce de Bienne inquiète aussi les élus biennois qui souhaitent garantir la pérennité du modèle de formation professionnel bilingue. Les représentants de plusieurs partis ont déposé une interpellation urgente à ce sujet au Conseil de ville le mois dernier. /anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus