Berne souhaite accueillir les journées européennes des métiers d’art

Les journées européennes des métiers d’art pourraient être ajoutées au catalogue de manifestations ...
Berne souhaite accueillir les journées européennes des métiers d’art

Les journées européennes des métiers d’art pourraient être ajoutées au catalogue de manifestations du canton de Berne. Le Conseil-exécutif a indiqué en réponse à une interpellation qu’il y était favorable

Dans son interpellation, Hervé Gullotti relève notamment qu'il existe de nombreux artisans dans le Jura bernois, comme des céramistes, des horlogers, des facteurs de piano ou encore des menuisiers Dans son interpellation, Hervé Gullotti relève notamment qu'il existe de nombreux artisans dans le Jura bernois, comme des céramistes, des horlogers, des facteurs de piano ou encore des menuisiers

Le canton de Berne pourrait emboîter le pas à ses voisins, et rejoindre l’Association suisse des métiers d’art. Le Conseil-exécutif le verrait en tout cas d’un bon œil. Il a ainsi répondu à une interpellation déposée par le socialiste Hervé Gullotti. Le député de Tramelan demandait si Berne pourrait envisager de rejoindre cette organisation, qui met en avant des professions comme forgeron, souffleur de verre ou céramiste.


Un coup de pouce pour les artisans


L’année dernière, les journées européennes des métiers d’art ont attiré 1,2 million de personnes dans 19 pays. Le canton pourrait également bénéficier du rayonnement que génère cet événement. Le gouvernement bernois estime que des synergies pourraient être trouvées avec les cantons voisins de Neuchâtel et du Jura, qui participent déjà à cette action. Il souligne par ailleurs que l’adhésion d’un canton bilingue permettrait de faire le pont entre la Suisse romande, déjà largement partie prenante, et les cantons alémaniques. Le Conseil-exécutif se dit donc prêt à verser la cotisation annuelle de 5000 francs pour adhérer à l’Association suisse des métiers d’art.


Concernant un soutien aux associations professionnelles, touristiques et économiques régionales qui s’engageraient dans l’organisation de la manifestation, le gouvernement bernois précise qu’il étudierait l’éventuelle mise à disposition de ressources humaines et/ou financières. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus