La ville de Moutier n’a pas pris part à la manifestation du 9 novembre en Prévôté

Le comité de la Fête de la liberté affirme dans un communiqué qu’il était le seul organisateur ...
La ville de Moutier n’a pas pris part à la manifestation du 9 novembre en Prévôté

Le comité de la Fête de la liberté affirme dans un communiqué qu’il était le seul organisateur de la marche du 9 novembre, et qu’il n’a bénéficié d’aucune aide de la municipalité

Plus de 5'000 personnes s'étaient réunies à Moutier le 9 novembre dernier pour protester contre l'annulation du vote communaliste du 18 juin 2017 par la préfecture du Jura bernois. Plus de 5'000 personnes s'étaient réunies à Moutier le 9 novembre dernier pour protester contre l'annulation du vote communaliste du 18 juin 2017 par la préfecture du Jura bernois.

La Municipalité de Moutier n’a pas participé à l’organisation de la manifestation du 9 novembre dernier en Prévôté. Dans un communiqué publié mardi matin, le comité de la Fête de la Liberté affirme qu’il est le seul et unique organisateur de la marche contre l’invalidation du vote du 18 juin 2017 qui a eu lieu dans la cité prévôtoise. Il répond ainsi à un recours déposé jeudi dernier par un groupe de citoyens anonymes représentés par le bureau d’avocats ANB. Celui-ci reproche notamment aux autorités municipales de Moutier de s’être pleinement associées à la manifestation du 9 novembre, en mettant à disposition certaines de leurs infrastructures et en privatisant une partie de la ville. Des accusations que le comité de la Fête de la liberté réfute totalement.

 

Aucune aide de la ville de Moutier

Premièrement, le comité note que la manifestation a été « entièrement et exclusivement organisée par le comité de la Fête de la liberté. Il précise qu’il n’a fait usage d’aucun moyen logistique de la municipalité et qu’il n’a sollicité aucune aide de la part de la ville. Le comité ajoute que le matériel utilisé pour la manifestation provient de sociétés privées, tout comme l’électricité, qui a été offerte par un privé.

Deuxième point, la municipalité avait été avertie de l’organisation de la manifestation qui comprenait un cortège et une prise de parole sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

Enfin, le comité souligne qu’il s’est chargé d’inviter personnellement les orateurs de la soirée à faire part de leur sentiment à la suite de l’invalidation du vote du 18 juin 2017. Pour rappel, le maire de Moutier, Marcel Winistoerfer, était particulièrement visé par le recours pour ses prises de position en faveur du camp autonomiste. /tna-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus