Un peu de technologie régionale sur Mars

Partie le 5 mai dernier, la sonde spatiale InSight s’est posée sur Mars lundi soir avec succès ...
Un peu de technologie régionale sur Mars

Partie le 5 mai dernier, la sonde spatiale InSight s’est posée sur Mars lundi soir avec succès dans le but d’en apprendre plus sur la composition interne de la planète. À son bord, un boîtier électronique a été conçu par une entreprise basée à Gals

InSight s'est bien posée sur la planète rouge, avec son attirail de technologies de pointe. (Crédit : NASA/JPL-Caltech) InSight s'est bien posée sur la planète rouge, avec son attirail de technologies de pointe. (Crédit : NASA/JPL-Caltech)

Une technologie de la région pour mieux comprendre la planète rouge. La sonde spatiale InSight a quitté la Terre au début du mois de mai pour se poser sur Mars lundi avec succès. Un petit exploit lorsqu’on sait qu’un atterrissage sur deux débouche sur une réussite. Son but est de collecter des informations sur l’intérieur quasi-inconnu de la planète rouge. Un des outils primordiaux de la mission est le sismomètre. Cette pièce maîtresse est controlée par un boîtier électronique qui a été entièrement conçu à Gals par l’entreprise SYDERAL. En lien avec un expert en sismographie de l’EPFZ, mandaté par les agences spatiales européenne et américaine, ils ont inventé un boîtier capable de résister aux contraintes de l’espace tout en répondant aux besoins spécifiques de la mission.

Après quelques mois d’attente, les ingénieurs ont assisté en direct à l’arrivée de la sonde sur la planète rouge, non sans émotions. Martin Fluckiger, directeur commercial de SYDERAL :

L’entreprise bernoise a dû redoubler de promptitude dans la réalisation de l'objet pour répondre à des contraintes de temps. Martin Fluckiger nous parle de la mission et du rôle joué par son entreprise dans cette aventure :

La mission de la sonde InSight ne fait maintenant que commencer. Durant 2 ans, celle-ci va effectuer des mesures et les envoyer à des équipes de scientifiques qui chercheront à mieux comprendre la formation des planètes.


La boîte déposée dans cette animation contient le sismomètre controlé par le boîtier électronique.

Et la première photo envoyée de Mars par la sonde InSight. /tho


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus