Place à un combat politique pour le projet de géothermie

Bien que le Tribunal fédéral ait rejeté le recours des opposants à la création d’une centrale ...
Place à un combat politique pour le projet de géothermie

Bien que le Tribunal fédéral ait rejeté le recours des opposants à la création d’une centrale géothermique à Glovelier, le premier coup de pioche est encore loin d’être donné dans ce dossier

Geo-Energie Suisse prévoit d'implanter sa centrale géothermique sur ce terrain en rouge à Glovelier (image Google Maps). Geo-Energie Suisse prévoit d'implanter sa centrale géothermique sur ce terrain en rouge à Glovelier (image Google Maps).

Le projet de géothermie profonde à Haute-Sorne peut aller de l’avant. C’est l’avis du Tribunal fédéral. Dans un arrêt rendu public cemercredi, le TF rejette le recours des opposants au dossier. C’est ainsi la fin du volet judiciaire de cette affaire. Les recourants n’entendent pas baisser les bras pour autant.

 

Pas la fin du combat

Il y a de la déception dans le camp des opposants à ce projet, mais pas vraiment de surprise. L’un d’eux, Georges Veya, « s’y attendait un peu ». Il se demande aujourd’hui s’il « est dans une démocratie ». Pour autant, cette décision ne signifie pas la fin du combat. « On va continuer de lutter, notamment via le mouvement Citoyens Responsables Jura », dit-il, précisant que c’est désormais un combat politique qui va s’engager.

 

Un signal fort pour la géothermie

Le constat est le même du côté de Geo-Energie Suisse, l’entreprise en charge du dossier de Glovelier. Son chef de projet pour la Suisse romande est conscient que ce n’est pas la fin de l’histoire. Olivier Zingg salue toutefois la décision du TF, une décision qui « renforce la légitimité du projet », selon lui, après trois ans et demi de procédure judiciaire. Il y voit même un signal fort quant au développement de la géothermie en Suisse.

 

Place au Parlement et au Gouvernement

Pour autant, cela ne signifie pas qu’une centrale géothermique va voir le jour dans les prochains mois à Glovelier. Si le volet judiciaire est à présent refermé, le volet politique va repartir de plus belle. Dès mercredi prochain, plusieurs motions seront traitées au Parlement jurassien. La première demande purement et simplement de mettre un stop définitif à ce projet de géothermie.

En parallèle, le Gouvernement jurassien reste dans l’attente de deux rapports pour éventuellement donner suite à ce dossier. Des rapports de Géo-Energie Suisse et des autorités coréennes suite au séisme survenu en Corée du Sud l’an dernier. Un tremblement de terre qui pourrait avoir été déclenché par des forages géothermiques. Ces rapports devraient arriver au début de l’an prochain sur la table des ministres jurassiens. S’en suivra une analyse via des experts indépendants. Cette procédure prendra du temps, plusieurs mois voire plus d’un an. /msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus