St-Imier ouvre ses bras à la musique

Le Conseil de ville de St-Imier a validé un crédit de 885'000 francs jeudi soir pour la réalisation ...
St-Imier ouvre ses bras à la musique

Le Conseil de ville de St-Imier a validé un crédit de 885'000 francs jeudi soir pour la réalisation du projet de Maison de la musique dans l’ancien manège

L'ancien manège de St-Imier attend sa nouvelle vie L'ancien manège de St-Imier attend sa nouvelle vie

La maison de la musique franchit une étape importante à St-Imier. Le Conseil de ville s’est penché sur le dossier jeudi soir lors de sa dernière séance de la législature. Le législatif a approuvé un crédit de 885'000 francs pour la réalisation d’une salle de concert dans le bâtiment historique de l’ancien manège. Cette somme comprend un crédit d’étude de 40'000 francs, la cession du terrain, ainsi que 750'000 francs de subvention de financement répartis sur 15 ans. Un montant qui sera libéré dès que la preuve du financement total aura pu être démontrée par l’association « Maison de la musique ».

Au moment du vote, 22 élus contre quatre ont donné leur feu vert. Le parti socialiste s’y est opposé, et souligne que selon lui il est indispensable de faire voter la population. Le PS a d’ailleurs tenté d’ajouter un point à l’ordre du jour de la séance, demandant une votation populaire. En vain.

 

Le législatif délie les cordons de la bourse

Jeudi, le Conseil de ville s’est prononcé sur trois autres crédits d’engagement. Il a préavisée favorablement un crédit de 1'400'000 francs pour la réalisation du chauffage à distance géothermique dans le secteur de l’hôpital, ainsi qu’1'800'000 francs pour un nouveau dépôt pour les services techniques de la ville. Les citoyens auront le dernier mot sur ces deux projets.

Les élus ont par ailleurs validé la somme de 250'000 francs pour la construction d’un ascenseur dans la salle de spectacle, afin de rendre le site accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

Intéresser les citoyens à la politique locale

Le parti libéral radical imérien s’inquiète des faibles taux de participation lors des scrutins communaux. Lors des dernières élections communales le 25 novembre, seuls 36% des électeurs ont glissé leur bulletin dans l’urne. Par le biais d’une motion déposée au Conseil de ville, le PLR propose quelques pistes pour améliorer cette situation.

 

Des livres dans les cabines téléphoniques

A la suite d’une motion déposée dans le courant de l’année, l’exécutif s’est penché sur l’idée d’installer des boîtes à troc à St-Imier pour l'échange de livres. Jean-Luc Berberat, conseiller municipal en charge de l’éducation et de la culture, a fait savoir jeudi qu’il ferait une demande prochainement pour que deux cabines téléphoniques désaffectées soient transformées en boîtes à troc. /mdu


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus