Concilier transition numérique et ressources humaines

Le conseiller d’Etat dresse le bilan de ses six premiers mois passés à la tête de la Direction ...
Concilier transition numérique et ressources humaines

Le conseiller d’Etat Philippe Müller dresse le bilan de ses six premiers mois passés à la tête de la Direction de la police et des affaires militaires du canton de Berne

Philippe Müller (PLR) dresse un bilan de ses six mois à la tête de la POM, la Direction de la police et des affaires militaires du canton de Berne. (Photo : canton de Berne) Philippe Müller (PLR) dresse un bilan de ses six mois à la tête de la POM, la Direction de la police et des affaires militaires du canton de Berne. (Photo : canton de Berne)

L’utilisation de la technologie ne doit pas se faire au détriment des ressources humaines. C’est l’une des conclusions retenues par Philippe Müller après six mois passés à la tête de la Direction de la police et des affaires militaires du canton de Berne, la POM. Dans un communiqué publié mardi matin, le conseiller d’Etat dresse un état des lieux et établi les priorités et les défis à venir pour la législature en cours.


Le contact personnel est crucial

Les technologies numériques sont utiles mais ne doivent pas remplacer le personnel. C’est l’un des axes de développement avancés dans le bilan dressé ce matin. Il affirme que l’utilisation de moyens technologiques pour simplifier le processus de travail est important, mais qu’il est crucial de garantir les ressources en personnel dont a besoin la POM. Le contact personnel est l’un des rouages essentiels de l’administration et permet d’être à l’écoute de la population.

Au niveau de la sécurité, Philippe Müller espère pouvoir renforcer le pôle de lutte contre la cybercriminalité. Un domaine qui nécessite des spécialistes, mais aussi des forces d’intervention sur le terrain.

Il met également en avant le besoin d’assainissement des infrastructures dans le domaine de l’exécution judiciaire. La POM soumettra ses propositions en la matière courant 2019.

Enfin, il rappelle également l’importance de la mise en œuvre concrète de la stratégie de l’asile dont le canton de Berne s’est doté, et mener à bien la restructuration prévue au cours des deux années à venir, en collaboration avec le Secrétariat d’État aux migrations et la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale. /comm-tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus