Les éboulements au-dessus de Sonceboz ne sont pas dus à la carrière Vigier

Un sismographe placé dans les lieux d’éboulements au-dessus de Sonceboz montre que les explosions ...
Les éboulements au-dessus de Sonceboz ne sont pas dus à la carrière Vigier

Un sismographe placé dans les lieux d’éboulements au-dessus de Sonceboz montre que les explosions à la carrière Vigier de Péry ne sont pas en cause

L'éboulement du 11 janvier 2018 au-dessus de Sonceboz. (Photo: commune de Sonceboz-Sombeval) L'éboulement du 11 janvier 2018 au-dessus de Sonceboz. (Photo: commune de Sonceboz-Sombeval)

Il n’y a pas de lien entre le dynamitage à la carrière de la Tscharner de Péry et les éboulements au-dessus de Sonceboz. Un sismographe placé sur les lieux montre que les explosions ne produisent pas suffisamment de vibrations pour être en cause. Le maire de Sonceboz René Rimaz indique que Vigier a mandaté une entreprise spécialisée dans les explosifs pour effectuer les mesures. Les contrôles ont eu lieu durant trois mois au lieudit du Schilt avec des tirs jusqu’à 4'500 kg de charge, « sans répercussion sur le sismographe », indique le maire. Le géologue cantonal en charge des dangers naturels a également participé aux discussions menées à la suite de l'étude.

 

Quelles causes alors ?

Le mystère autour des causes des éboulements restera entier. René Rimaz évoque la forte sécheresse de cette année mais sans aucune certitude.

Pour rappel, la municipalité de Sonceboz avait formulé l’hypothèse d’un lien entre les éboulements au-dessus de son village et l’activité de la carrière Vigier à Péry. Un premier éboulement était survenu à Sonceboz en 2013 et en janvier de cette année, un deuxième s’était produit. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus