La topographie de Sonceboz y favoriserait le brouillard

Le brouillard et Sonceboz durant les périodes froides : mythe ou réalité ? Nous avons cherché ...
La topographie de Sonceboz y favoriserait le brouillard

Le brouillard et Sonceboz durant les périodes froides : mythe ou réalité ? Nous avons cherché des éléments de réponse auprès d’un météorologue, d’un expert du vol à voile et de la population du village

Les montagnes environnantes, le resserrement du Vallon, l'altitude et le passage de la Suze seraient autant d'éléments explicatifs de la présence du brouillard. (Photo: archives et Pixabay) Les montagnes environnantes, le resserrement du Vallon, l'altitude et le passage de la Suze seraient autant d'éléments explicatifs de la présence du brouillard. (Photo: archives et Pixabay)

Vous vous êtes peut-être déjà étonné et fait la remarque en passant par Sonceboz : « Mais diable, pourquoi autant de brouillard et aussi tenace ? ». Durant les périodes froides, la légende voudrait que le village soit plus souvent dans la brume que les autres communes. À Tavannes, on se plaît même à railler les voisins de l’autre côté du Pierre-Pertuis, lorsque le « rheule » déborde par-dessus le col, laissant glisser quelques langues brumeuses qui viennent s’évaporer au contact du soleil tavannois. Mais entre mythe et réalité, il y a parfois un monde...


La topographie en cause

C’est pour cela que nous avons fait appel à la Science. Olivier Duding est météorologue chez Météo Suisse, il précise qu’aucune statistique ne permet de valider ou d’invalider l’hypothèse, mais des tendances se dessinent toutefois :

Une question d’altitude également

L’hypothèse du surplus de brouillard à Sonceboz tient donc debout. Elle est même confirmée par une deuxième source. Christian Dufour compte une trentaine d’années de vol à voile dans la région depuis l’aérodrome de Courtelary. Il indique que la différence d’altitude joue également un rôle :

Le brouillard en recul avec le temps

Nous nous sommes également rendus à Sonceboz afin de demander l’avis de la population. L'échantillon de personnes interrogées reconnaît que le village est plus touché par le phénomène qu’ailleurs. Mais le brouillard aurait toutefois perdu en intensité depuis plusieurs années :

Au final, le mythe est donc plutôt confirmé, même si aucun chiffre ne permet de le valider scientifiquement. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus