Une nouvelle grève féministe, 28 ans après

Les militantes féministes s’apprêtent à redescendre dans la rue. Une vaste journée de débrayage ...
Une nouvelle grève féministe, 28 ans après

Les militantes féministes s’apprêtent à redescendre dans la rue. Une vaste journée de débrayage national est prévue le 14 juin, en écho aux grèves de l’année 1991

Fer de lance de la lutte pour l'égalité salariale, le syndicat UNIA a déjà appelé à plusieurs rassemblements. (image : UNIA) Fer de lance de la lutte pour l'égalité salariale, le syndicat UNIA a déjà appelé à plusieurs rassemblements. (image : UNIA)

Le 14 juin 1991, les femmes se mettaient en grève. Un débrayage inattendu qui fait date dans la lutte pour l’égalité entre femmes et hommes.

En référence à cette journée, une nouvelle grève nationale est prévue à la même date cette année. L’événement se déroulera aussi dans la région. Mardi soir à Glovelier, une trentaine de syndicalistes, politiciennes et militantes féministes ont créé un comité pour préparer le volet jurassien de la manifestation.

Les actions qui seront menées le 14 juin sont encore floues, mais le constat est unanime : la cause féministe avance, mais lentement, bien trop lentement, aux yeux des militantes. Elles ont évoqué plusieurs idées d’actions et de revendication comme la féminisation de la Constitution jurassienne, ou le baptême symbolique (et temporaire) de places en l’honneur de figures du combat féministe.

Les militantes ont maintenant cinq mois pour affiner leur programme. Seules certitudes : la journée du 14 juin devra être inclusive, et réunir au-delà du genre, des affinités partisanes et de l’âge. /vja


 

Actualités suivantes