Financement du dialogue autour de l’axe ouest biennois : un cas unique

Le Conseil-exécutif a répondu à une question du député PVL Julien Stocker qui demandait des ...
Financement du dialogue autour de l’axe ouest biennois : un cas unique

Le Conseil-exécutif a répondu à une question du député PVL Julien Stocker qui demandait des précisions sur l’organisation du financement du dialogue autour de la branche Ouest de l’A5 à Bienne

Le dialogue coûtera deux millions de francs. (Visualisation: www.a5-biel-bienne.ch) Le dialogue coûtera deux millions de francs. (Visualisation: www.a5-biel-bienne.ch)

« Non, il n’existe pas d’exemple comparable ni de pratique usuelle. De tels cas doivent être évalués et réglés séparément ». Le Conseil-exécutif a répondu à une question déposée par le député vert'libéral (PVL) Julien Stocker lors de l’ouverture de la session de printemps du Grand Conseil. Le Biennois voulait savoir quelles règles ont prévalu lors du partage des coûts engagés pour le dialogue en cours autour de la branche ouest de l’A5 dans la cité seelandaise. Pour rappel, ils sont estimés à deux millions de francs par le canton. Le gouvernement lui a indiqué que la Confédération, le canton et les villes de Bienne et Nidau assument chacun un tiers de cette somme. L’exécutif a précisé qu’un plafond a été fixé à 1,2 million. « Ce sont les organes impliqués qui ont convenu de cette clé de financement » a encore indiqué le Conseil-exécutif. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus